Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Ashburn
06:16 : Mise des Téfilines
07:08 : Lever du soleil
12:59 : Heure de milieu du jour
18:49 : Coucher du soleil
19:27 : Tombée de la nuit

Horaires du Chabbat
Vendredi 6 Octobre 2023 à 18:27
Sortie du Chabbath à 19:24

Hiloulot du jour
Rabbi Na'hman De Breslev
Afficher le calendrier

Les femmes autour de moi sont impudiques, cela diminue-t-il ma faute ?

Rédigé le Vendredi 24 Juillet 2020
La question de Anonyme

Bonjour Rav,

Ceci tourne dans ma tête depuis quelques jours.

J'aimerais en fait comprendre comment est-ce possible que, si ma jupe est un peu remontée en m'asseyant de le bus, entourée de non-juifs, j'ai commis une 'Avéra au même titre que si j'étais, par exemple, en Israël, sachant que la femme à côté de moi est en débardeur et mini jupe ?

Cela diminue-t-il l'impact de ma 'Avéra, une fois commise, sachant que le regard ne va sûrement pas être porté sur mon col légèrement ouvert, ou ma jupe un peu remontée, vu qu'autour de moi, les femmes sont à moitié habillées ? Ou bien, vu que la Tsni'out (pudeur) est sur soi, l'interdit est le même ?

Le contexte va-t-il diminuer ou pas le fait d'attirer le regard non désiré ?

Merci beaucoup.

Qu'Hakadoch Baroukh Hou vous donne la force de continuer ainsi.

Kol Touv.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
36580 réponses

Bonjour,

A. Vous écrivez : "J'aimerais, en fait, comprendre comment est-ce possible que, si ma jupe est un peu remontée en m'asseyant de le bus, entourée de non-juifs, j'ai commis une 'Avéra au même titre que si j'étais, par exemple, en Israël, sachant que la femme à côté de moi est en débardeur et mini jupe ?"

Remarque : lorsqu'un non-juif attarde son regard sur une femme habillée d'une manière non conforme aux exigences de la Halakha, elle ne transgresse pas d'interdit, bien qu'il soit préférable de ne pas agir de la sorte.

Voir 'Oz Véhadar Levoucha, pages 61, 502, 503.

B. Vous écrivez : "Cela diminue-t-il l'impact de ma 'Avéra, une fois commise, sachant que le regard ne va sûrement pas être porté sur mon col légèrement ouvert, ou ma jupe un peu remontée, vu qu'autour de moi, les femmes sont à moitié habillées ? Ou bien, vu que la Tsni'out (pudeur) est sur soi, l'interdit est le même ?"

Réponse : votre argument est compréhensible, mais non acceptable, et, ce, pour plusieurs raisons :

1. Il n'a pas encore été prouvé "scientifiquement" que le "contexte" influe "favorablement" sur le désir d'attarder le regard sur ce qui n'est pas permis,

2. Une femme ayant un "col légèrement ouvert" ou une "jupe un peu remontée" peut être beaucoup plus attirante qu'une femme "à moitié habillée". Il n'y a pas de règles à ce sujet. Rabbi Falk développe cette idée à plusieurs endroits de son ouvrage 'Oz Véhadar Levoucha.

3. Il n'est absolument pas concevable de faire varier une interdiction aussi grave que celle-ci en fonction de l'entourage où l'on se trouve. Vous êtes sensée, brillante et intelligente. Donc, il n’est pas nécessaire de commenter davantage.

4. En s'habillant comme mentionné dans votre question, la femme risque d'induire en erreur d'autres femmes juives et de leur donner un très mauvais exemple. Ceci est une très grave interdiction. Chacun a son libre-arbitre, certes, mais vous risquez d'être à l’origine de toutes les fautes qu'elles commettraient. La Torah nous dit : « Devant un aveugle tu ne placeras pas d’embûche ». Vayikra, chapitre 19, verset 14. Mis à part son sens littéral, ce verset nous enseigne la leçon suivante : Chacun d'entre nous a l'obligation de veiller au bien-être matériel et spirituel de son prochain. C'est pourquoi, il est interdit d'amener son prochain à fauter ou de contribuer à ce qu'il fasse une action interdite [c’est lui tendre un piège et le faire trébucher]. Voir Rachi, passage Vénassa Ète 'Avona sur Bamidbar, chapitre 30, verset 16 et Le ‘Houmach, édition Edmond J. Safra, page 700.

C. Votre question : "Le contexte va-t-il diminuer ou pas le fait d'attirer le regard non désiré ?"

Réponse : Non.

D. Vous écrivez : "Qu'Hakadoch Baroukh Hou vous donne la force de continuer ainsi."

Remarque : merci infiniment pour vos Brakhot ! Qu’Hachem vous protège et vous bénisse !

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Questions au Rav Dayan (tome 6)

Questions au Rav Dayan (tome 6)

L’équipe Torah-Box est fière de vous présenter le tome 6 de la série “Questions au Rav Dayan”, composé de 350 questions reçues par des Juifs à travers le monde sur le site Torah-Box depuis l’année 2014 à partir de laquelle Rav Gabriel Dayan a commencé à y répondre avec une précision rare et une persévérance de tous les instants.

acheter ce livre

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN