Logo Torah-Box

Louer son appartement à un couple d'homosexuels

Rédigé le Mardi 5 Juillet 2016
La question de Michael R.

Chalom Kvod Harav,

Avons-nous le droit de louer un appartement à un couple d'homosexuels ?

Merci de votre réponse.

La réponse de Rav Avraham GARCIA
Rav Avraham GARCIA
7909 réponses

Chalom Ouvrakha,

C'est une bonne question, et on devrait se la poser aussi lorsque l'on loue un appartement à des personnes qui ne respectent pas le Chabbath etc.

Certes, ce n'est pas l'idéal, mais en s'appuyant sur les propos du Rama (Yoré Déa 151-1), on pourra permettre si ces personnes ont la possibilité de trouver un autre appartement plus ou moins identique et plus ou moins au même prix que le vôtre ('Havot Yair 185), ainsi que dans le même quartier que le vôtre dans le cas où ils insistent pour être dans le quartier (Ktav Sofer Yoré Déa 83).

S'ils veulent habiter dans la ville, et peu importe dans quel quartier, on pourra se fonder sur la possibilité qu'ils ont de trouver un autre appartement plus ou moins identique dans toute la ville.

En effet, l'appartement en soi n'est pas un interdit, mais un moyen qui permettra de réaliser un ou plusieurs interdits (voir Sridé Ech tome 2-19 et autres), et, puisque de toutes les façons ils réaliseront l'interdit, il ne s'agit plus de "Lifné 'Iver" (mettre une embuche devant l'aveugle), mais de "Méssayé'a" (aider pour une 'Avéra), et cet interdit est d'ordre rabbinique, ce qui donne certaines dérogations, comme dans votre cas.

Il y a encore plusieurs éléments hilkhatiques qui nous permettent, selon la Halakha, de louer un appartement dans des cas similaires, mais dans le cadre de cette réponse, nous nous suffirons de cela.

Conclusion : cette situation est à éviter mais peut être tolérée.

Kol Touv.

Le Jour du Mariage : Boy Kalla (Guide en Or)

Le Jour du Mariage : Boy Kalla (Guide en Or)

Guide en Or de préparation spirituelle et conseils pratiques à la jeune mariée, pour le jour-même du mariage !

acheter ce livre télécharger sur iTunes

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Avraham GARCIA