Ma'asser sur une aide de la CAF ?

Rédigé le Mercredi 30 Janvier 2019
La question de Anonyme

Bonjour,

Doit-on donner le Ma'asser sur l'aide que l'on touche de la CAF pour payer la crèche ou l'assistante maternelle des enfants ?

En effet, il existe des structures où l'on doit payer l'ensemble de la somme chaque mois à la crèche, et la CAF nous rembourse un certain pourcentage le mois d'après.

Sachant également qu'il existe des structures de crèche associative où la CAF verse directement l'aide à la crèche et les parents ne doivent verser que le complément.

Je vous remercie pour votre réponse.

Tout ce que vous faites est magnifique à Torah-Box.

Cordialement.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
28321 réponses

Bonjour,

Etant donné que la Caisse d'Allocations Familiales octroie les sommes dans l'unique but de venir en aide pour des besoins bien particuliers, il n'est pas nécessaire de prélever le Ma'asser des sommes en question. Voir Béorah Tsédaka, chapitre 9, Halakha 30, 34, 37, 42 et note 47.

Merci infiniment pour vos compliments.

C'est Hachem qu'il faut remercier pour nous avoir donné une si belle Torah.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Quelques temps après avoir diffusé cette réponse, nous avons reçu la question suivante :

"Bonjour, Il y a une contradiction entre 2 réponses à propos du Maasser sur la Caf. Rav Gabriel Dayan dit qu'on n'est pas obligé de donner et Rav Ichay Assayag dit que si. Qui écouter ?

Voici notre réponse :

Bonjour,

Apparemment, vous faites allusion à ces deux réponses :

https://www.torah-box.com/question/prelever-le-ma-asser-sur-les-allocations-familiales_2617.html

https://www.torah-box.com/question/ma-asser-sur-une-aide-de-la-caf_36169.html

En effet, en ce qui concerne les allocations familiales, il y a lieu de dire qu'il existe une obligation [mais on peut affirmer le contraire]. Voir Béora’h Tsédaka, chapitre 9, Halakha 40.

Mais dans notre question [36169], les parents bénéficiant de l'allocation sont considérés comme des "dépositaires" pour verser la somme reçue à la direction de la crèche ou l'assistante maternelle des enfants; et dans une telle éventualité, l'obligation du Ma'asser n'est pas en vigueur.

On ne prélève pas le Ma'asser d'une somme lorsque le donateur "exprime" le souhait que l'argent soit utilisé pour l'achat d'un objet quelconque ou pour le paiement d'un service. En général, c'est le cas pour une partie des sommes reçues par les nouveaux-mariés. Voir Béora'h Tsédaka, chapitre 9, Halakha 30, 34, 37, 42 et :

https://www.torah-box.com/question/prelever-le-ma-asser-sur-une-carte-cadeau_26268.html

Vous êtes libre d'agir comme bon vous semble. "C'est au choix du client".

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Mékorot / Sources : Béora'h Tsédaka.
Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN