Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
04:44 : Mise des Téfilines
06:04 : Lever du soleil
13:47 : Heure de milieu du jour
21:30 : Coucher du soleil
22:27 : Tombée de la nuit

Paracha Béhar
Vendredi 20 Mai 2022 à 21:14
Sortie du Chabbath à 22:34

Hiloulot du jour
Rabbi Chimon Bar Yo'haï
Rav Moché Isserles (Réma)
Afficher le calendrier

Ma mère veut que j'aille sous la 'Houppa avec elle

Rédigé le Jeudi 4 Juin 2020
La question de Anonyme

Bonjour,

Lors de la cérémonie de mariage, la mariée doit être au bras de son père qui l'accompagne jusqu'à la 'Houppa selon la coutume...

Ma mère s'interpose pour que, lors de mon mariage, je rentre à son bras et non à celui de mon père...

Qu'en pensez-vous ? Est-ce normal ?

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
30489 réponses

Bonjour,

1. Depuis l'aube des temps, la Kalla - ainsi que le 'Hatan - sont accompagnés sous la 'Houppa par leurs deux parents respectifs.

Ceci est mentionné dans le Zohar, Parachat Béréchit 49a.

2. Adam Harichone, le premier homme, n'avait pas de parents; c'est, donc, deux anges envoyés du ciel - Mikhaël et Gabriel - qui ont rempli cette mission.

Voir Midrash Rabba, chapitre 8 sur Béréchit.

3. Nos maîtres expliquent : le 'Hatan et la Kalla sont comparés à un roi et une reine. Donc, ils doivent être honorés et escortés.

Voir Rama sur Choul'han 'Aroukh - Yoré Déa, chapitre 391, Halakha 3.

4. Nous déduisons, également, cette coutume du don de la Torah :

Les Bné Israël - le 'Hatan - étaient sur le point de contracter un "mariage" avec la Kalla tant attendue - La Torah. C'est Hachem et Moché Rabbénou qui l'accompagnèrent vers le 'Hatan. Voir Michnat Yéhochou'a [Rav Yéhochou'a 'Hilo], chapitre 12, note 3.

5. Il ne faut pas apporter la moindre modification aux coutumes de nos ancêtres.

6. Etant donné qu'il ne s'agit pas d'une coutume affectant la validité du mariage, il faut calmer les esprits et, surtout, ne pas allumer la discorde.

7. Si votre papa ou votre maman renoncent à leur exigence, dites-leur de ma part qu'ils pourront formuler une [seule] prière [convenable] et qu'elle sera exaucée dans l'année qui suivra.

8. Deux jolies perles :

A. Chacun des deux parents qui accompagne le 'Hatan et la Kalla tient une bougie allumée. En hébreu, la bougie se dit Ner [נר]. La valeur numérique de ce mot = 250. Deux bougies = 2 * 250 = 500. Cela fait allusion aux membres de l'homme [248] et à ceux de la femme [252] / 248+252 = 500.

B. Les mots de la Torah nous enjoignant la Mitsva d'avoir des enfants sont "Perou" "Ourevou" [פרו ורבו]. La valeur numérique de ces deux mots est, également, égale à 500. Lorsque les deux parents accompagnent leur enfant avec, chacun, une bougie, c'est, en fait des grandes bénédictions qui se cachent afin que le Satan ne puisse pas dire son mot.

J'ai découvert ces deux perles dans l'excellent ouvrage Nité Gabriel, volume 1, chapitre 17, note 9.

9. Montrez cette réponse à votre maman. Elle changera, certainement, d’avis.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Questions au Rav Dayan (tome 5)

Questions au Rav Dayan (tome 5)

L’équipe Torah-Box est fière de vous présenter le tome 5 de la série “Questions au Rav Dayan”, composé de 313 questions reçues par des Juifs à travers le monde sur le site Torah-Box depuis l’année 2014 à partir de laquelle Rav Gabriel Dayan a commencé à y répondre avec une précision rare et une persévérance de tous les instants.

acheter ce livre

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN