Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
04:45 : Mise des Téfilines
06:05 : Lever du soleil
13:47 : Heure de milieu du jour
21:29 : Coucher du soleil
22:25 : Tombée de la nuit

Paracha Béhar
Vendredi 20 Mai 2022 à 21:14
Sortie du Chabbath à 22:34
Afficher le calendrier

Manger des pistaches Chabbath = Dach

Rédigé le Dimanche 29 Juillet 2018
La question de Anonyme

Cher Rav,

Pourquoi manger des pistaches peut-il être considéré comme une Tolada (dérivé) de Dach par certains ?

Merci pour votre aide précieuse.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
30482 réponses

Bonjour,

L’un des 39 travaux interdits durant Chabbath est Dach.

Cette interdiction consiste à séparer la nourriture de son contenant naturel.

Prenons l’exemple de la noix :

Le fruit se trouve à l’intérieur de la coque.

A l’intérieur de la coque, le fruit est séparé par des membranes fines.

Comme les amandes, sur l’arbre, cette coque est enveloppée d’une partie charnue, verdâtre.

Généralement, la noix n’est pas commercialisée avec cette enveloppe verdâtre.

A propos de la Halakha

Durant Chabbath, il est permis de briser la coque de la noix et d’en retirer le fruit, mais il est interdit de retirer la partie charnue verdâtre qui enveloppe la coque [si elle n’a pas été retirée avant la commercialisation].

Voir Choul'han ‘Aroukh, chapitre 319, Halakha 6.

Pourquoi ?

En général, l’enveloppe verdâtre est un travail réalisé par les agriculteurs et les industriels en vue de rendre le fruit « consommable et commercialisable », c’est pourquoi, il est interdit durant Chabbath.

D’une manière plus générale, Dach est un travail réalisé sur le produit agricole en vue de le préparer pour les étapes suivantes du processus de fabrication. Voir ‘Hout Chani - Chabbath [édition 5772], volume 2, chapitre 24, passage 1.

Par contre, le fait de casser ou de retirer la coque n’est pas un travail ayant ce statut puisque c’est une « opération » réalisée par chacun, à la maison. D’ailleurs, il est habituel de commercialiser la noix avec sa coque afin de la protéger et de la retirer juste avant la consommation.

Si l’on se base sur cette explication, il est, donc, absolument permis de retirer la coque des pistaches.

Voir Iguerot Moché, Ora’h ‘Haïm, volume 1, réponse 125, Pisské Techouvot [édition 5775], chapitre 319, passage 29 et Michna Broura, édition Dirchou, chapitre 319, passage 24, note 31.

Cependant, d’après certains décisionnaires,  le critère décisif pour permettre de retirer l’enveloppe est le fait qu’elle soit collée ou non, au fruit. Si elle est collée, cela est permis. Si elle ne l’est pas, c’est interdit - car, alors, cela s’apparente à une vraie enveloppe et non, à une épluchure.

Voir Biour Halakha, passage Béchinouy, sur Choul'han ‘Aroukh, chapitre 319, Halakha 6, Pisské Techouvot [édition 5775], chapitre 319, passage 29, note 239 et Torat Hamélakhot [Rav Moché Chmouel Leïtner], volume 1, page 79.

Donc, à priori, pour la noix et la pistache, il n’y a pas de permission possible [sauf si elles sont décortiquées depuis la veille de Chabbath].

Concrètement, quelle est la Halakha ?

La majorité écrasante de nos maîtres pense qu’il est absolument permis de casser la coque des noix et des pistaches durant Chabbath.

A ce sujet, voir Choul'han ‘Aroukh, chapitre 319, Halakha 6, Chmirat Chabbat Kéhilkhata [nouvelle édition - 5770], chapitre 3, Halakha 42, Pisské Techouvot [édition 5775], chapitre 319, passage 29 et Torat Hamélakhot [Rav Moché Chmouel Leïtner], volume 1, pages 78-79.

Dans certaines communautés [uniquement], on adopte une attitude rigoureuse.

N.B.

L’interdiction de presser un fruit pour en extraire un jus est un dérivé de l’interdit de Dach.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Questions au Rav Dayan (tome 5)

Questions au Rav Dayan (tome 5)

L’équipe Torah-Box est fière de vous présenter le tome 5 de la série “Questions au Rav Dayan”, composé de 313 questions reçues par des Juifs à travers le monde sur le site Torah-Box depuis l’année 2014 à partir de laquelle Rav Gabriel Dayan a commencé à y répondre avec une précision rare et une persévérance de tous les instants.

acheter ce livre

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN