Aujourd'hui à Paris
06:50 : Mise des Téfilines
07:56 : Lever du soleil
12:35 : Heure de milieu du jour
17:13 : Coucher du soleil
18:01 : Tombée de la nuit

Paracha Vayéra
Vendredi 15 Novembre 2019 à 16:52
Sortie du Chabbath à 18:01


Hiloulot du jour
Rav Avraham Yech'ayaou Karelits ('hazon Ich)
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box
Projet dédié par un généreux donateur

Offrir des cadeaux pour Roch Hachana

Rédigé le Lundi 18 Septembre 2017
La question de Steven A.

Bonjour Rav,

Peut-on s'offrir des cadeaux pour Roch Hachana, ou, vu que c'est un jour de jugement, on évite ?

Toda Rabba.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
17066 réponses

Bonjour,

Offrir un cadeau avant la fête

Il est absolument permis d'offrir des cadeaux à l'approche de Roch Hachana.

Il est vrai que Roch Hachana est le jour de jugement, mais c'est également un jour de Yom Tov.

Nous avons l'obligation de porter des habits de fête et de consommer des plats succulents.

Voir Né'hémia, chapitre 8, versets 2, 9 et 10.

D'autre part, le fait d'offrir des cadeaux est une manière de souhaiter le meilleur à son prochain et une manière de lui montrer l'affection que l'on éprouve pour lui.

Offrir un cadeau durant la fête

Si le cadeau n'est pas Mouktsé, il est permis de l'offrir durant la fête, mais sous certaines conditions :

L’interdiction de donner un cadeau durant Chabbath et Yom Tov est mentionnée dans le Rambam, Hilkhot Mékhira, chapitre 30, Halakha 7.

Voir également Michna Broura, chapitre 306, passage 33 et chapitre 323, passage 34 et Yé’havé Da’at, volume 3, question 21.

Il y a de nombreux détails à ce sujet. Voir Pisské Techouvot [nouvelle édition 5775], chapitre 306, passage 22 et Or’hot Matana, pages 45-48 et 151-185.

En voici quelques-uns :

1. Si le donneur a l’intention de ne pas se défaire de l'objet jusqu'à la sortie du Chabbath, cela est permis. Explication : en agissant ainsi, le receveur a le droit d’utiliser ce qu’il reçoit, mais le cadeau reste la propriété du donneur et il n’y a pas de changement de propriété. Voir Mahari Assad, Ora’h ‘Haïm, question 83 et Techouvot Véhanhagot, volume 3, question 93.

2. Il en est de même si le receveur a l’intention de ne pas acquérir le cadeau, mais uniquement l’intention de l’utiliser. Voir Mahari Assad, Ora’h ‘Haïm, question 83.

3. Si le cadeau est donné pour accomplir une Mitsva durant Chabbath, cela est permis [exemples : aliments pour les repas ou habits portés durant Chabbath]. Michna Broura, chapitre 306, passage 33 et chapitre 323, passage 34.

4. Si, avant l’entrée du Chabbath, le donneur demande à une personne [pas de la famille] de lever le cadeau dans l’intention que les receveurs en deviennent les propriétaires, cela est permis. Explication : dans une telle éventualité, le changement de propriété se fait avant Chabbath et le cadeau est au receveur avant l’entrée du Chabbath. Pendant Chabbath, le donneur ne fait que le lui transmettre. Yé’havé Da’at, volume 3, question 21 et Ménou’hat Ahava, volume 1, chapitre 10, Halakha 23.

Je suis à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN
Projet dédié par un généreux donateur