Logo Torah-Box

Pas de vin et de pain pour Kiddouch !

Rédigé le Jeudi 29 Août 2019
La question de Jonathan S.

Bonjour,

Étant à l'hôpital et n’ayant pas accès à des produits Cachères, j’ai une question concernant le Kiddouch du vendredi soir : je n’ai pas la possibilité d’avoir ni de pain, ni de jus de raisin, comment faire ?

Merci de votre réponse rapide.

La réponse de Binyamin BENHAMOU
Binyamin BENHAMOU
2683 réponses

Bonjour,

1. S'il y a une chance de vous procurer un peu plus tard dans la soirée du vin ou des 'Hallot pour faire le Kiddouch, il faut attendre, même plusieurs heures... jusqu'à l'horaire de 'Hatsot maximum.

2. Si vous êtes faible, n'attendez pas une seconde pour manger sans réciter le Kiddouch, vous vous appuierez sur le Kiddouch que vous avez récité dans la prière du vendredi soir.

Plus tard dans la soirée, s'ils vous apportent de quoi faire le Kiddouch, il faudra bien évidemment faire le Kiddouch sur le vin puis consommer au moins 1 Kazayit (30 grammes) de pain et au mieux 1 Kabétsa (60 grammes) puisque pour valider un Kiddouch il faut l'associer à un repas et ce sera considéré comme votre 1er repas de Chabbath. (Michna Beroura 289-10, 'Hazon 'Ovadia Chabbath II, p.72, Halikhot Chabbath I, p.78)

Si vous n'arrivez à remanger, vous boirez au moins 1 révi'it (8,6 cl) du vin, ce qui vous serez considéré comme un repas. Un Achkénaze devra boire 1 révi'it en plus de la majorité du verre bu après la bénédiction. (Michna Beroura 291-27, Cha'ar Hatsiyoun 29)

3. Comme me l'a rappelé Rav Gabriel Dayan, il est possible de presser du raisin, AVANT L'ARRIVÉE DU CHABBATH, afin d'en faire du jus qui sera utilisé pour réciter le Kiddouch. Après avoir pressé les raisins [AVANT CHABBATH], il faudra retirer du jus, les pépins et les particules de peau. (Choul'han ‘Aroukh, chap. 272-2)

Chabbath Chalom !

Questions au Rav Dayan (tome 6)

Questions au Rav Dayan (tome 6)

Ces questions, vous vous les êtes posées un jour, ou vous vous les poserez dans l’avenir…

acheter ce livre

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Binyamin BENHAMOU