Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
05:29 : Mise des Téfilines
06:40 : Lever du soleil
13:55 : Heure de milieu du jour
21:09 : Coucher du soleil
22:00 : Tombée de la nuit

Paracha Ekev
Vendredi 19 Août 2022 à 20:40
Sortie du Chabbath à 21:49
Afficher le calendrier

Permis de se marier malgré le Coronavirus ?!

Rédigé le Lundi 16 Novembre 2020
La question de Anonyme

Bonjour,

Depuis le premier confinement, j'entends beaucoup parler dans des cours de l'importance de respecter les lois concernant le port du masque, la distanciation, etc., et de l'importance du Pikoua'h Néfech (danger de mort), qui a priorité sur les autres Mitsvot de la Torah.

Mais ce que je ne comprends pas, c'est qu'il y a quand même des gens qui continuent à se marier !

Comment se fait-il qu'un homme et une femme aient le droit de se marier, en cette période de pandémie et hors confinement ? Car, même s'ils ont très, très peu d'invités, ils vont forcément, à un moment, ne pas respecter la distanciation entre eux...

Je sais bien qu'il y a des dérogations dans la loi française, et que les mariages étaient permis (hors confinement) à certaines conditions, mais ma question concerne le point de vue de la Torah à ce sujet : se marier en période de pandémie, même lorsque c'est permis par la loi du pays, n'est-ce pas, pour l'homme et sa femme (qui, à la base, ne font pas partie de la même famille) prendre le risque (même minime) de se contaminer mutuellement ?

Par conséquent, pourquoi ne pas dire, même dans ce cas, que le Pikoua'h Néfech repousse toute la Torah ?

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
31588 réponses

Bonjour,

Il est plus qu'évident que si le 'Hatan ou la Kalla sont contaminés, il faudra repousser le mariage [vous avez raison]. Mais si ce n'est pas le cas, le mariage sera permis à condition de respecter les consignes en vigueur.

Il est à noter que, pour célébrer un mariage, il suffit de la présence d'un 'Hatan, d'une Kalla, d'un Rav qui organisera la 'Houppa et de deux témoins. Le Rav peut être l'un des deux témoins s'il n'est pas un proche du 'Hatan ou de la Kalla. Voir Choul'han 'Aroukh - Even Haézer, chapitre 55, Halakha 1-2, Chiouré Rabbi David sur Talmud Ketoubot 7b, passage 452.

Donc, pour célébrer un mariage, il suffit de 4 personnes si le Rav est l'un des deux témoins.

Si les parents respectifs du 'Hatan et de la Kalla peuvent assister au mariage, tant mieux :)

Il n'est pas obligatoire de se marier dans une synagogue.

A priori, pour réciter la Brakha des Iroussine [Acher Kidéchanou Bémitsvotav Vétsivanou 'Al Ha'arayot...], il faut être en présence de 10 personnes. Mais dans une situation telle que celle que nous traversons [Covid-19], s'il n'est vraiment pas possible de réunir 10 personnes, il est permis de la réciter sans la présence de dix personnes. Voir Choul'han 'Aroukh - Even Haézer, chapitre 34, Halakha 4, Michnat Yéhochou'a, chapitre 13, Halakha 2, Yalkout Yossef - Sova' Sema'hot, volume 1, chapitre 10, Halakha 28.

Pour réciter les Chéva' Brakhot, il faut être en présence de dix hommes. Le 'Hatan peut faire partie des dix hommes. Voir Choul'han 'Aroukh - Even Haézer, chapitre 62, Halakha 4, Michnat Yéhochou'a, chapitre 19, Halakha 4.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Questions au Rav Dayan (tome 6)

Questions au Rav Dayan (tome 6)

L’équipe Torah-Box est fière de vous présenter le tome 6 de la série “Questions au Rav Dayan”, composé de 350 questions reçues par des Juifs à travers le monde sur le site Torah-Box depuis l’année 2014 à partir de laquelle Rav Gabriel Dayan a commencé à y répondre avec une précision rare et une persévérance de tous les instants.

acheter ce livre

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN