Logo Torah-Box

Poudre d'insectes, interdit ?

Rédigé le Mercredi 15 Mars 2023
La question de Carole R.

Bonjour,

J'ai entendu que la poudre d'insectes n'est pas si interdite, car les insectes ont perdu leur forme, et que si on attend un an, il n'y a plus aucun problème !

Je voudrais avoir la source de cette loi et si elle peut s'appliquer à la nouvelle loi européenne.

Merci pour tout ce que vous faites.

La réponse de Rav Aharon SABBAH
Rav Aharon SABBAH
408 réponses

Bonjour,

Cette question qui concerne la totalité de la population juive d'Europe est plutôt destinée aux grandes autorités Rabbiniques des pays en question. Mais pour ne pas vous laisser bredouille, je vous propose quelques bribes de réflexion sur vos arguments.

Pour obtenir cette farine, l'insecte est séché puis pressé pour en retirer l'eau et les matières grasses ; il est finalement broyé pour être réduit en poudre fine.

Vous évoquez deux raisons afin de vouloir permettre cette farine :

1) Perte de forme des insectes

Vous faites apparemment référence aux propos du Choul'han ArouKh (Yoré Déa 100, 1), affirmant que lorsqu'un insecte a perdu sa forme, il se dépeint de son titre de "Briya", et peut donc être annulé par une certaine quantité.

Il faut cependant savoir que, pour annuler cette farine et permettre le produit fini, il est nécessaire que les autres ingrédients (autorisés) soient 60 fois supérieur par rapport à la farine d'insecte. Or, la législation en vigueur autorise dans la composition du produit 2 à 5% de farine d'insecte ; on ne peut donc pas appliquer l'annulation par 60 (voir Choul'han Aroukh et Rama Yoré Déa 107, 2, Taz 104, 6, Pri 'Hadach 104,10, Maharchal, Ba'h et Chakh Yoré Déa 107, 7).

(Remarque importante : il est strictement interdit de mélanger volontairement un insecte à un aliment afin de l’annuler pour en permettre la consommation (Choul'han Aroukh Yoré Déa 99, 5.)

2) Attente d'un an

Vous faites apparemment référence aux propos du Choul'han Aroukh (Yoré Déa 84, 8), affirmant qu'un insecte se désintègre complètement au bout de 12 mois, et ne peut donc pas interdire un autre aliment. Il faut savoir que cette permission n'est pas en vigueur lorsque l'insecte a subi un procédé lui empêchant de se désintégrer (voir Choul'han Aroukh Yoré Déa 84, 12 et Darké Techouva, chap. 84 passages 158-160). Or, la farine d'insectes a subi un tel procédé qui lui permet de se conserver
intégralement ; on ne peut donc pas la considérer comme désintégrée.

Tout n'est pas dit sur ce large sujet, mais j'espère que les quelques informations apportées ici vous seront utiles.

Cordialement.

Ribbit : Le prêt à intérêt

Ribbit : Le prêt à intérêt

Les lois de Ribbit concernent de nombreux aspects du quotidien et sont méconnus du public alors que leurs transgressions sont très graves aux yeux de la Torah.

acheter ce livre

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Aharon SABBAH