Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
05:29 : Mise des Téfilines
06:40 : Lever du soleil
13:55 : Heure de milieu du jour
21:09 : Coucher du soleil
22:00 : Tombée de la nuit

Paracha Ekev
Vendredi 19 Août 2022 à 20:40
Sortie du Chabbath à 21:49
Afficher le calendrier

Pourquoi certains personnages du Nakh changent de nom ?

Rédigé le Dimanche 31 Mai 2020
La question de Amar S.

Bonjour Rav,

Pourquoi les noms de certains personnages dans le Nakh changent ?

Par exemple, Yonathan et Yéhonathan ou Aviner et Avner ?

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
31588 réponses

Bonjour,

Dans les versets, la différence remarquée dans l’orthographe de certains noms est, en général, le reflet de certains aspects de leur personnalité ou la mise en évidence de certaines de leurs actions, particulièrement, vertueuses [et parfois, le contraire]. Voir Or Ha’haïm sur Béréchit, chapitre 3, verset 20.

1. Yonathan

En ce qui concerne Yonathan - Rabbi Moché Alchikh explique :

Chaoul s’adressa à son fils afin qu’il mette fin à la vie de David. Yonathan aimait David et le portait dans son cœur. Il ne pouvait pas faire une chose pareille.

C’est pourquoi, dans un même verset, il y a deux orthographes différentes : lorsque Chaoul s’adresse à son fils pour tuer David, l’orthographe utilisée est Yonathan. Par contre, lorsque le verset nous dit qu’il refusa de faire une telle chose et qu’il dévoila à David le complot de son père, Hachem lui ajouta une lettre de Son propre Nom : le Hé ! [Yéhonathan] Pour approuver sa manière de faire et pour lui prouver Son affection.

Voir Alchikh sur Samuel 1, chapitre 19, versets 1-2.

2. Pin’has

Parfois, c’est à travers la taille différente de l’une des lettres du nom que le verset met en relief la grandeur du Tsadik. Cliquez sur le lien suivant pour des explications à propos de la taille de la lettre Youd dans le nom de Pin’has.

https://www.torah-box.com/question/pourquoi-pin-has-est-ecrit-avec-un-petit-youd_12912.html

3. Yitro

Yitro est, également, appelé ‘Hovav car il a aimé la Torah d’une manière particulière.

‘Hovav vient de ‘Havav = aimer, chérir.

Voir Rachi sur Bamidbar, chapitre 10, verset 29.

4. Ré’ouel - Dé’ouel

Dans Bamidbar, chapitre 1, verset 14, il est écrit « Elyassaf ben Dé'ouel » et dans le chapitre 2, verset 14, il est écrit « Elyassaf ben Ré'ouel ».

Vous avez mérité de poser la question du Ramban [1194-1270] et de Rabbénou Bé'hayé [1255-1340].

Le Ramban explique : dans la Torah, à plusieurs reprises, le prénom de la personne est "modifié" car, il n'est pas, uniquement, un moyen permettant de distinguer ou de désigner une personne; il est une révélation de sa personnalité et de son for intérieur.

Réou'el fait allusion à l'expression Ra'yone Bael - Il a focalisé et dirigé toutes ses pensées vers Hachem. D'après Rabbénou Bé'hayé, Ré'ou rappelle le verbe vouloir - Il a voulu et désirer la connaissance d'Hachem. D'après certains : Ré'ouel signifie "ami" d'Hachem. Ré'ou de Réa' [ami]. El est l'un des Noms d'Hachem.

Dé'ouel fait allusion à l'expression Yada' Ète Hael - Il a fait tous les efforts pour connaître Hachem [et il a atteint un haut niveau de connaissance].

Voir Ramban sur Bamidbar, chapitre 2, verset 14.

Une autre réponse - Rav 'Haïm Paltiel [1240-1300]

Dans Bamidbar 2, verset 14, le prénom Dé'ouel a été remplacé par Ré'ouel pour nous dévoiler qu'Elyassaf était le fils de Yitro dont l'un des 7 prénoms  était, effectivement, Réouel.

Il était, donc, le beau-frère de Moché Rabbénou.

Les explications de Dé'ouel et Ré'ouel, citées précédemment, s'appliquent bel et bien à Yitro qui s'est converti pour se rapprocher d'Hachem.

5. Yéhochou'a

Dans Né’hémia, chapitre 8, verset 17, le prénom de Yéhochou'a est écrit sans la lettre Hé.

Nos Sages affirment que cela est dû à un manquement sa part.

Voir Talmud, ‘Erkhin 32b.

6. Les chefs de tribu

Le mot Véhanéssiim [les chefs] est écrit sans les deux Youd qui doivent y figurer [והנשאם]. Cela constitue un reproche pour ces hommes honorables ayant pensé apporter leur contribution  pour la construction du Michkan, [uniquement] après que tout le peuple ait apporté sa part. Ils étaient certains que les dons ne suffiraient pas et qu’ils allaient combler le manque.

Mais la réaction du peuple fut tellement rapide et enthousiaste qu’il ne manqua rien et ils n’avaient plus rien à offrir.

Pour faire allusion à ce manque d’empressement pour la Mitsva, la Torah retire deux Youd du mot les qualifiant.

Voir Rachi sur Chémot, chapitre 35, verset 27.

7. ‘Ephron

Lorsqu’Avraham Avinou fit l’acquisition de la Mé’arat Hamakhpéla [la grotte] pour enterrer Sarah Iménou, il versa à ‘Ephron la somme exorbitante de 400 pièces d’argent, alors qu’au début des pourparlers [Béréchit 23, verset 11], il se proposa de la lui offrir gratuitement.

Nos Sages disent : « Les méchants parlent beaucoup mais ne font rien ! »

Pour faire allusion à cela [et bien plus que cela], on lui a retiré la lettre Vav de son Nom.

Voir Talmud, Baba Métsia 87a et Rachi sur Béréchit, chapitre 23, verset 16.

8. Hagar - Ketourah

Voir Rachi sur Béréchit 25, verset 1.

Il y a, encore, de nombreux exemples à ce sujet et des profondeurs non encore atteintes.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Questions au Rav Dayan (tome 5)

Questions au Rav Dayan (tome 5)

L’équipe Torah-Box est fière de vous présenter le tome 5 de la série “Questions au Rav Dayan”, composé de 313 questions reçues par des Juifs à travers le monde sur le site Torah-Box depuis l’année 2014 à partir de laquelle Rav Gabriel Dayan a commencé à y répondre avec une précision rare et une persévérance de tous les instants.

acheter ce livre

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN