Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
06:41 : Mise des Téfilines
07:43 : Lever du soleil
13:42 : Heure de milieu du jour
19:40 : Coucher du soleil
20:24 : Tombée de la nuit

Paracha Vayélèkh
Vendredi 30 Septembre 2022 à 19:13
Sortie du Chabbath à 20:17

Hiloulot du jour
Rav Yéhouda Ayache
Sarah Iménou
Afficher le calendrier

Pourquoi Hachem n’a pas considéré les prières de Rivka Iménou ?

Rédigé le Lundi 21 Janvier 2019
La question de Anonyme

Chalom Rav,

Le Midrash dit que lorsqu'Its’hak et Rivka ont prié de nombreuses années pour avoir des enfants, c'est la Téfila de Its’hak qui a été exaucé car c'était la Téfila d'un Tsadik fils de Tsadik.

Qu'est-ce que cela signifie ?

Quelle est la valeur des Téfilot de Rivka Iménou ?

Dans un couple, les Téfilot des époux sont-elles bien complémentaires ?

Merci Rav.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
32171 réponses

Bonjour,

Vous posez une excellente question.

1. L’enseignement auquel vous faites allusion est mentionné dans le Talmud Yébamot 64a.

Il est rapporté par Rachi dans son commentaire sur Béréchit, chapitre 25, verset 21 :

« Ce fut la prière d’Its’hak qu’Hachem exauça, non celle de Rivka ; car on ne peut comparer la prière d’un juste fils de juste à celle d’un juste fils d’impie »

Première explication

Nos Sages affirment : « Les petits-enfants d’une personne sont, parfois, considérés comme ses propres enfants ». Voir Talmud Yébamot 62b, 70a.

Donc, lorsqu’une personne prie pour mériter d’avoir des enfants, elle prie, indirectement, pour que ses parents [les grands-parents du bébé] aient des enfants.

Si les parents [les grands-parents du bébé] de la personne qui prie sont justes [comme les parents d’Its’hak Avinou], cela constitue des mérites supplémentaires pour que les prières soient exaucées.

Par contre, si les parents [les grands-parents du bébé] de la personne qui prie ne sont pas des justes [comme les parents de Rivka Iménou], elle devra se suffire de ses propres mérites.

Voir commentaire du Ben Yehoyada’, rapporté dans la note 22 de l’édition du Talmud Schottensteïn, Yébamot 64a.

Seconde explication

Bien qu’il soit difficile pour une personne [comme Rivka] née d’une famille impie de devenir juste, mais l’effort investi par Its’hak était encore plus grand. En effet, il aurait aisément pu se contenter de copier, fidèlement, le comportement de son père mais cela ne lui suffisait pas. Il a investi toutes ses forces pour se frayer sa propre voie dans le service d’Hachem - un accomplissement demandant un très grand effort et dont le mérite est immense.

Voir Le ‘Houmach, édition Edmond J. Safra, page 133.

Je me suis posé une question sur cette explication : Qui affirme que les efforts investis par Its’hak Avinou sont plus importants que ceux de Rivka Iménou, issue d’une famille d’impies [de laquelle elle doit s’arracher] ?

Une autre explication est rapportée dans Daf ‘Al Daf sur Talmud Yébamot 64a au nom du Yisma’h Israël.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Questions au Rav Dayan (tome 6)

Questions au Rav Dayan (tome 6)

L’équipe Torah-Box est fière de vous présenter le tome 6 de la série “Questions au Rav Dayan”, composé de 350 questions reçues par des Juifs à travers le monde sur le site Torah-Box depuis l’année 2014 à partir de laquelle Rav Gabriel Dayan a commencé à y répondre avec une précision rare et une persévérance de tous les instants.

acheter ce livre

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN