Aujourd'hui à Paris
04:30 : Mise des Téfilines
05:58 : Lever du soleil
13:56 : Heure de milieu du jour
21:53 : Coucher du soleil
22:53 : Tombée de la nuit

Paracha Pin'has
Vendredi 10 Juillet 2020 à 21:35
Sortie du Chabbath à 22:56
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box

Pourquoi Moché a fait boire la poussière du veau d'or aux Bné Israël ?

Rédigé le Lundi 23 Mars 2020
La question de David P.

Bonjour,

Pourquoi Moché a-t-il fait boire la poussière du veau d'or qu'il a détruit aux Bné Israël ? Peut-on y voir l'origine de l'homéopathie d'une certaine façon ?

La réponse de Rav Eliahou TOUITOU
Rav Eliahou TOUITOU
69 réponses

Chalom Oubrakha,

Votre question repose sur le verset dans le livre de Chémot 32, 20 : "Et il prit le veau qu'ils avaient fait. Il le brûla dans le feu et le moulut finement et il le dispersa sur la surface de l'eau et en fit boire aux enfants d'Israël."

1) Il les fit boire pour les vérifier comme une épouse soupçonnée d'infidélité et, ainsi, savoir qui parmi eux avait eu un comportement de débauche (Rachi et Tan'houma, Rava', Mahari, Rachbam, Rabbénou Bé'hayé Tsror Amor).

2) Le Mé'am Lo'èz à la page 143, Parachat Ki Tissa, apporte d'autres explications à votre question.

L'eau dans laquelle Moché dispersa les cendres du veau n'étaient pas celle d'un fleuve descendant du mont Sinaï, comme le verset le laisse entendre. En effet, nous étions dans un désert, donc sans eau et encore moins un fleuve. Et ce ne pouvait être le puits de Miryam qui les suivait dans le désert, car Moché n'y aurait jamais jeté ces cendres de malédiction dans le puits qui servait à boire. De plus, le puits de Miryam n'était pas encore apparu.

En fait, ces eaux étaient celles de l'océan qui voulut inonder le monde quand Moché brisa les tables de la loi. L'océan dit à Moché : "Le monde ne tient que sur la Torah, les tables, et puisque les enfants d'Israël se sont révoltés envers les tables, la Torah, alors j'inonderai le monde." Ainsi, Moché prit le veau, le brûla et jeta les cendres dans l'océan. Et la tempête ne se calma pas jusqu'à ce que Moché fit boire de ses eaux au peuple (Zohar Parachat Michpatim).

3) Le Mé'am Loèz rapporte aussi que Moché voulut ridiculiser le veau d'or en leur faisant boire ses cendres mélangées à des eaux qui, elles-mêmes, seraient rejetées chez l'homme par les voix naturelles, et ces eaux contiendraient donc ce veau (Rabbénou Bé'hayé, Ramban, Moari, Tsror Amor).

Kol Touv.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Eliahou TOUITOU