Aujourd'hui à Paris
05:20 : Mise des Téfilines
06:34 : Lever du soleil
13:56 : Heure de milieu du jour
21:17 : Coucher du soleil
22:09 : Tombée de la nuit

Paracha Réé
Vendredi 14 Août 2020 à 20:49
Sortie du Chabbath à 21:58
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box

Pourquoi se lever pendant Kaddich ?

Rédigé le Lundi 30 Octobre 2017
La question de Naphtali F.

Chalom,

Pourquoi les Ashkénazim se lèvent durant Kaddich ?

Merci.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
21563 réponses

Bonjour,

Le Kaddich est une prière d’importance majeure dans laquelle on souhaite voir se dévoiler, le plus rapidement possible, la grandeur et la splendeur du Créateur qui, depuis des milliers d’années, s’est caché à travers l’extraordinaire monde qu’Il a créé.

Le mal, dans ce monde, prend le dessus, et malheureusement, cela laisse croire aux méchants qu’Il n’existe pas de force supérieure et que la Torah n’a aucune importance. Voir Téhilim 94.

Les veuves, les faibles, les nécessiteux et les orphelins sont maltraités, le bien est délaissé, le mal prend le dessus pour faire place à la douleur, à l’interdit, et aux fantasmes des plus forts.

Le jour viendra où l’on verra que ce n’est pas la loi du plus fort qui est toujours la meilleure, mais que c’est la loi du meilleur qui est toujours la plus forte.

Etant donné qu’il s’agit de la plus importante des prières, il est habituel, dans certaines communautés, de se lever en l’honneur du Créateur. A ce sujet, voir Séfer Hakadich [Rav David Assaf], page 105, note 54.

Dans les communautés Ashkénazes, il est habituel de se lever à chaque fois que l’on récite un Kaddich.

Voir Rama sur Choul'han ‘Aroukh, chapitre 56, Halakha 1, Michna Broura, passage 8, Séfer Hakadich [Rav David Assaf], page 105, note 54 et Pisské Techouvot, chapitre 56, passage 4.

Dans les communautés Séfarades, il n’en est pas ainsi.

Si l’on est debout alors que l’officiant s’apprête à réciter un Kaddich, on ne s’assoie pas. Mais il n’est pas habituel de se lever si l’on est assis.

Voir Kaf Ha’haïm, chapitre 56, passage 20, Yé’havé Daat, volume 3, question 4 et Halakha Broura, volume 4, page 205.

Un Séfarade se trouvant dans une synagogue Ashkénaze doit, obligatoirement, se conduire comme les autres fidèles.

A propos de la différence entre les coutumes Ashkénazes et Séfarades, d’une manière générale, cliquez sur le lien suivant :

http://www.torah-box.com/question/pourquoi-des-differences-entre-sefarades-et-ashkenazes_6115.html

Je suis à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN