Aujourd'hui à Paris
06:42 : Mise des Téfilines
07:43 : Lever du soleil
13:04 : Heure de milieu du jour
18:25 : Coucher du soleil
19:10 : Tombée de la nuit

Paracha Terouma
Vendredi 28 Février 2020 à 18:13
Sortie du Chabbath à 19:21


Hiloulot du jour
Rav Nathan Tsvi Finkel (Saba De Slabodka)
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box
Projet dédié par un généreux donateur

Pourquoi tellement d'avis pour l'horaire de fin de consommation du 'Hamets ?

Rédigé le Mardi 30 Avril 2019
La question de Anonyme

Bonjour,

Je voulais comprendre comment se fait-il que, contrairement aux horaires de Chabbath de toute l'année où il y a un concordance à une minute prés entre les différents calendriers, pour l'horaire de fin de consommation du 'Hamets, il y a bien trop d'avis ?

Comment se fait-il qu'il y ait une tellement grande différence ?

Je vous remercie.

La réponse de Rav Shimon GRIFFEL
Rav Shimon GRIFFEL
215 réponses

Bonjour,

Afin de répondre à votre excellente question, je suis obligé de m'allonger sur la manière de calculer les Zmanim que l'on a besoin au cours de la journée. Ce sujet est complexe et demande un traitement qui dépasse de loin le cadre d'une simple réponse. Mais, malgré tout, je vais essayer de vous en donner les principaux éléments en essayant de les simplifier au maximum.

La Guémara (Chabbath 34b) explique que le soir, entre le jour et la nuit, il y a une période qui s'appelle "Ben Hachemachot", le crépuscule, et dont on ne sait pas si elle doit être considérée comme jour ou comme nuit ou que la nuit commence à un instant quelconque de cette période. Cette période dure depuis le coucher du soleil, au moment où le haut du ciel noircit et a la même couleur que la partie basse du ciel. Rabba et Rav Yossef débattent de sa durée exacte et la Halakha a été tranchée comme Rabba, qui pense qu'elle dure le temps de marcher les trois quarts d'un mil (une certaine distance).

Il faut savoir aussi que la sortie des étoiles marque le début de la nuit, comme mentionnée dans Brakhoth 2b et Chabbath 35b. La contradiction entre les deux Guémarot est évidente.

La grande majorité des commentateurs (on peut même dire la quasi-totalité d'entre eux et ainsi tranchent le Choul'han Arouk, le Rema et un grand nombre de décisionnaires) explique cela en disant que le coucher du soleil de la Guémara Chabbath n'est pas le même que celui de la Guémara Pessa'him. Dans Pessa'him, on parle bien du coucher du soleil tel qu'on le connait, c'est-à-dire le moment où le disque solaire disparaît derrière l'horizon, ce qu'ils appellent le début du coucher du soleil. Entre ce moment-là et la nuit, il est possible de parcourir une distance de 4 mils. Ce coucher du soleil n'a aucune implication halakhique, le jour continue même après lui. Le coucher du soleil de la Guémara dans Chabbath correspond à la disparition de la lumière du soleil de la voûte céleste, ce qui est appelé "la fin du coucher du soleil" ou "le deuxième coucher du soleil". Entre ce moment et la nuit, on peut parcourir une distance de trois quarts de mil. Le coucher de soleil lui-même dure le temps de parcourir 3 mil et quart. En résumé, il est possible de marcher 3 mils et quart entre le moment où le disque solaire disparaît derrière l'horizon et le moment où l'on ne voit plus sa lumière dans la voûte céleste, cette période est considérée comme jour. Ensuite, commence le crépuscule durant lequel on peut marcher les trois quarts d'un mil et qui est une période de doute avant que la nuit ne tombe. C'est ce qu'on appelle l'opinion de Rabbénou Tam.

Rav Moché Alachkar (un contemporain du Choul'han Aroukh) rapporte que les Guéonim (Géants) ont répondu à cette contradiction de manière différente (c'est aussi, a priori, l'opinion du Rambam, et ainsi tranchent le Maharal de Prague et le Gaon de Vilna). Ils expliquent que la sortie des étoiles mentionnée dans Pessa'him ne correspond pas à la nuit mentionnée dans Chabbath, mais à la sortie de toutes les étoiles, moment qui n'a aucune implication halakhique. Selon eux, lorsque le disque solaire disparaît sous l'horizon, le crépuscule commence. On entre dans une période de doute qui dure le temps de marcher les trois quarts d'un mil. Ensuite, la nuit commence avec l'apparition de trois étoiles. Les étoiles sortent alors lentement pendant une période où l'on peut marcher 3 mils et quart. Cette période est déjà considérée comme la nuit.

Rav Eliezer de Metz (auteur du Yéréim) suit ce deuxième avis, mais pense que la période de doute se termine au coucher du soleil (il comprend la Guémara de Chabbath de manière différente que celle citée plus haut). Selon lui, le crépuscule commence avant le coucher du soleil, de telle manière ce que cette période qui dure le temps de marcher les trois quarts d'un mil se termine au coucher du soleil.

Comme précédemment dit, la majeure partie des décisionnaires tranche comme le premier avis. Mais la coutume est de trancher comme le deuxième avis.

Il est maintenant important de déterminer le temps que l'on met pour marcher un mil, ce qui est peut-être fait grâce à la Guémara de Pessa'him précédemment citée.

Le Troumat Hadéchèn comprend de cette Guémara qu'il est possible de marcher 40 mils durant la journée, de l'aube à la nuit, dont 4 avant le lever du soleil et 4 après son coucher. Etant donné que l'on y parle de la période de Nissan, soit la période de l'équinoxe, le jour comme la nuit durent 12 heures, soit 720 minutes. Selon cela, on trouve que l'on parcoure un mil en 18 minutes. Ce calcul est très difficile à comprendre puisque, durant cette période, il y a 12 heures entre le lever et le coucher du soleil et pas entre l'aube et la nuit. C'est pourquoi le Gaon de Vilna explique que, selon cette opinion, il faut comprendre de la Guémara que l'on parcoure 40 mils entre le lever et le coucher du soleil, et, en plus, 4 entre l'aube et le lever du soleil et 4 entre son coucher et la nuit.

D'autres commentateurs (Rachi, Tossefot, etc.) expliquent qu'il est possible de marcher 40 mils dans la journée de l'aube à la nuit, dont 4 avant le lever du soleil et 4 après son coucher. Un homme parcoure donc 32 mils entre le lever du soleil et son coucher, soit pendant 12 heures. Il parcoure donc un mil en 22 minutes et demi.

Le Rambam fixe la Halakha en disant qu'un homme parcoure 5 mil avant le lever du soleil et 5 mil après. Il comprend la Guémara comme le deuxième avis, un homme parcoure donc 30 mils en 12 heures, soit un mil en 24 minutes.

Le Choul'han Aroukh Ora'h 'Haïm 459, 2 tranche comme le premier avis, mais de nombreux décisionnaires pensent qu'il y a lieu de faire attention au deuxième avis. Voir Michna Beroura et Biour Halakha sur place.

En croisant ces deux discussions, il est possible de dire que :

Selon la méthode de calcul du Troumat Hadéchèn, pour les Guéonim (deuxième avis), le crépuscule commence au coucher du disque solaire, pour Rabbénou Tam (premier avis), il commence 58 minutes et demi après, et pour le Yéréim (troisième avis), il commence 13 minutes et demi avant le coucher du disque solaire. A ce moment-là, on entre dans une période de doute qui dure 13 minutes et demi. La nuit commence juste après : selon les Guéonim, 13 minutes et demi après le coucher du soleil, selon Rabbénou Tam, 72 minutes après, et selon le Yéréim, au coucher du disque solaire.

Selon la méthode de calcul de Rachi et les Tossefot, pour les Guéonim (deuxième avis), le crépuscule commence au coucher du disque solaire, pour Rabbénou Tam (premier avis), il commence 73 minutes et 8 secondes et demi après, et pour le Yéréim (troisième avis), il commence 16 minutes et 52 secondes et demi avant le coucher du disque solaire. A ce moment-là, on entre dans une période de doute qui dure 16 minutes et 52 secondes et demi. La nuit commence juste après : selon les Guéonim, 16 minutes et 52 secondes et demi après le coucher du soleil, selon Rabbénou Tam, 90 minutes après, et selon le Yéréim, au coucher du disque solaire.

Selon la méthode de calcul du Rambam, pour les Guéonim (deuxième avis), le crépuscule commence au coucher du disque solaire, pour Rabbénou Tam (premier avis), il commence 102 minutes après, et pour le Yéréim (troisième avis), il commence 18 minutes avant le coucher du disque solaire. A ce moment-là, on entre dans une période de doute qui dure 18 minutes. La nuit commence juste après : selon les Guéonim, 18 minutes après le coucher du soleil, selon Rabbénou Tam, 120 minutes après, et selon le Yéréim, au coucher du disque solaire.

Il faut ajouter qu'en ce qui concerne la sortie de Chabbath, il est généralement admis d'attendre suffisamment pour pouvoir voir trois étoile dans le ciel, soit environ 35 minutes après le coucher du disque solaire. Il est aussi généralement accepté qu'à l'entrée de Chabbath, on tient compte de l'opinion du Yéréim et on fait entrer Chabbath avant le coucher du soleil. Sur ce point, chaque ville a sa propre coutume qui est fixe et qui est généralement acceptée par tous les calendriers.

Il est donc possible de dire qu'en ce qui concerne les horaires de Chabbath, bien qu'il existe des divergences d'opinion, les calendriers ne mentionnent que ce qui a été accepté, c'est pourquoi, on ne verra pas de différence entre les différents calendriers, si ce n'est une minute, ce qui est dû au fait que les calendriers arrondissent les horaires à la minute.

En ce qui concerne l'heure de fin de consommation du 'Hamets, la chose est différente et n'a pas été tranchée aussi clairement.

Il est interdit de manger du 'Hamets à partir de la fin de la quatrième heure la veille de Pessa'h (Choul'han Aroukh Ora'h 'Haïm 443, 1). Les heures en question sont des heures variables qui correspondent chacune à un douzième de la journée. Il est donc crucial de définir la journée.

Le Troumat Hadéchèn cité plus haut considère que les heures de la journée sont comptées depuis l'aube jusqu'à la nuit, alors que le Gaon de Vilna, aussi cité précédemment, pense qu'il faut les compter entre le lever et le coucher du soleil. Cette opinion est suivi par le Lévouch et le Choul'han Aroukh Harav. Le Michna Beroura, lui, tient compte des deux opinions Lé'houmra (mesure de rigueur).

Si le calcul de la quatrième heure selon le Gaon de Vilna est facile, celui selon le Troumat Hadéchèn est plus complexe, puisqu'il faut déterminer l'aube et la nuit dont on parle, ce qui dépend des opinions précédemment citées.

Pour faire simple, prenons exemple sur un jour pendant lequel le soleil se lève à 6 heures du matin et se couche à 6 heures du soir (on serait dans un jour d'équinoxe dans un endroit où l'heure utilisée correspond à l'heure solaire). Par facilité, j'ai arrondi les horaires à la minute.

Selon le Gaon de Vilna, on pourrait manger du 'Hamets jusqu'à 10h.

Selon le Troumat Hadéchèn et Rabbénou Tam, si l'on considère que l'on parcoure un mil en 18 minutes, l'aube serait à 4h48 (72 minutes avant le lever du soleil) et la nuit à 19h12 (72 minutes après le coucher du soleil), le jour durerait 14 heures et 24 minutes, la fin de la quatrième heure serait donc à 9h24.

Si l'on considère que l'on parcoure un mil en 22 minutes et demi, l'aube serait à 4h30 (90 minutes avant le lever du soleil) et la nuit à 19h30 (90 minutes après le coucher du soleil), le jour durerait 15 heures, la fin de la quatrième heure serait donc à 9h30.

Si l'on considère que l'on parcoure un mil en 24 minutes, l'aube serait à 4h (120 minutes avant le lever du soleil) et la nuit à 20h (120 minutes après le coucher du soleil), le jour durerait 16 heures, la fin de la quatrième heure serait donc à 9h20.

Selon les Guéonim (bien que cette possibilité soit problématique, car le soleil ne serait pas au zénith au milieu de la journée, elle est mentionnée dans le Ben Ich 'Haï), si l'on considère que l'on parcoure un mil en 18 minutes, l'aube serait à 4h48 (72 minutes avant le lever du soleil) et la nuit à 18h13  (13 minutes et demi après le coucher du soleil), le jour durerait 13 heures et 25 minutes, la fin de la quatrième heure serait donc à 9h16.

Si l'on considère que l'on parcoure un mil en 22 minutes et demi, l'aube serait à 4h30 (90 minutes avant le lever du soleil) et la nuit à 18h16 (16 minutes 52 secondes et demi après le coucher du soleil), le jour durerait 15 heures, la fin de la quatrième heure serait donc à 9h05.

Si l'on considère que l'on parcoure un mil en 24 minutes, l'aube serait à 4h (120 minutes avant le lever du soleil) et la nuit à 18h18 (18 minutes après le coucher du soleil), le jour durerait 14 heures et 18 minutes, la fin de la quatrième heure serait donc à 8h46.

Vous voyez donc que l'heure de fin de consommation du 'Hamets varie en fonction des diverses opinions. Etant donné qu'il n'y a pas de Minhag clair sur ce point, vous pouvez trouver des variations assez importantes entre les différents calendriers.

Nous restons à votre disposition, Bé'ézrat Hachem, pour toute question.

Kol Touv.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Shimon GRIFFEL
Projet dédié par un généreux donateur