Logo Torah-Box

Prière pour une personne en fin de vie

Rédigé le Jeudi 31 Mars 2022
La question de Anonyme

Bonjour Rav,

Quelle(s) prière(s) doit-on faire pour une personne en fin de vie ?

Merci.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
38848 réponses

Bonjour,

De graves erreurs sont commises par certains, c'est pourquoi nous introduisons ce qui suit :

1. Il n'y a pas de limites pour les prières à réciter en faveur d'une personne malade. Plus nous prions et plus nous prenons conscience qu'Hachem, le Créateur, est à l'origine de tout [et il y a des raisons à tout], mieux c'est. Un chapitre de Téhilim par jour est déjà bien.

2. Il est obligatoire de soigner le malade sans négliger la moindre procédure médicale. Il faut tout faire afin de lui assurer la meilleure santé et prier sans cesse afin qu'il mérite une longue vie. Talmud Baba Kama 46b, Birké Yossef, passage 2 sur Yoré Déa, chapitre 336, Kitsour Choul'han 'Aroukh [Rav Chlomo Gantzfried], chapitre 192, Halakha 3, Torah Temima sur Dévarim 22, verset 18, Tsits Eliézer, volume 12, réponse 43, volume 11, réponses 41-42, volume 17, réponse 2, Iguerot Kodech [Rabbi Menahem Mendel Schneerson], volume 3, page 297 et volume 4, page 872, Ye'havé Daat, volume 1, réponse 61, Te'houmine, année 5765, volume 25, page 22.

3. On ne prie pas pour approcher la mort d'un malade. Celui qui est en mesure d'exaucer la prière d'une personne désirant la mort est [également] en mesure d’accepter sa prière si elle désire voir ses souffrances [morales ou physiques] disparaître. Pour les détails, voir ici : https://www.torah-box.com/question/prier-pour-mourir_15475.html

4. S’il s’agit d’un malade qui, selon les médecins, n’a aucune chance de survivre [c.q.f.d. car « parfois », les médecins ne font pas toujours preuve d'une transparence totale - Iguerot Moché, ‘Hochen Michpat, volume 2, question 72] et est condamné à souffrir, il est permis de ne pas lui donner des médicaments permettant d’allonger ses jours et de prier pour qu’il quitte ce monde ou pour qu’il cesse de souffrir. Iguerot Moché, ‘Hochen Michpat, volume 2, questions 73, 74 [passages 2 et 4], 75.

5. Pour les prières des derniers instants, voir ici : https://www.torah-box.com/question/quel-comportement-adopter-face-au-deces-d-une-personne_34876.html

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Une vie de femme près d'Hachem

Une vie de femme près d'Hachem

Ouvrage-référence sur la valeur de la femme juive à l'intérieur de son foyer, dans notre société contemporaine. Conseils, idées originales, exemples pratiques pour s'épanouir. Choisissez de vivre heureuse" !"

acheter ce livre télécharger sur iTunes

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN