Hanouka (1er jour) : allumage ce soir à partir de 17:42 (Paris)

Profiter de l'argent donné par l'association "Kéren Layédidout"

Rédigé le Vendredi 12 Mai 2017
La question de Michelle T.

Bonjour Kvod Harabbanim,

Je voulais savoir ce que pensent les autorités rabbiniques de l'association "Kéren Layédidout", qui propose, entre autres, une aide financière non négligeable pour les 'Olim 'Hadachim ?

Peut-on bénéficier des aides que propose cet organisme ?

Merci d'apporter des sources halakhiques à la réponse, si possible.

Kol Touv.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
28206 réponses

Bonjour,

1. La grande majorité des sommes distribuées par cet organisme provient de donateurs chrétiens.

2. C’est une donnée officielle.

Selon la Halakha, lorsque ces deux données sont rassemblées, il n’est pas permis de tirer profit des sommes distribuées.

D’autre part, selon la Halakha, le fait même de créer un fond [officiel] de Tsédaka alimenté, essentiellement, par des sommes provenant de chrétiens n’est pas permis.

Dans certains cas, il n’est pas interdit de recevoir de la Tsédaka provenant d’un non-juif, mais de l’organisme en question, cela n’est pas une évidence absolue.

A ce sujet, voir :

Choul'han ‘Aroukh - Yoré Déa, chapitre 254, Halakha 1 et 2,

Béora’h Tsédaka, chapitre 4, Halakha 18-23,

Cha'aré Tsédek, chapitre 6, Halakha 1-3,

Likrat Chabbath Malkéta, édité par Dirchou, Parachat Emor, année 5777, page 14.

Si vous avez des difficultés financières, lisez ce qui suit :

1. Lorsque vous vous apprêtez à manger du pain : faites Nétilat Yadaïm correctement. Utilisez un ustensile prévu à cet effet, une casserole ou un grand verre dont les rebords sont uniformes [pas de bec verseur] et versez de l'eau abondamment : 3 fois sur la main droite et ensuite trois fois sur la main gauche. A chaque fois, efforcez-vous de verser au moins 15-20 cl [c'est le volume d'un verre classique]. Si l'ustensile utilisé est petit, remplissez-le à nouveau. Avant de vous essuyer les mains, récitez la Brakha "Al Nétilat Yadaïm" et seulement ensuite, séchez les mains. Pendant la Brakha, ne faites rien, pensez à chaque mot.

2. Après avoir mangé du pain, il faut réciter le Birkat Hamazone comme si l'on se tenait devant le Roi des rois. Efforcez-vous de le réciter mot à mot en essayant de chantonner. Si cela vous paraît très difficile, essayez à nouveau !

3. Avant et après la consommation de chaque aliment, récitez les Brakhot avec le plus grand sérieux : lentement, à voix haute et mot à mot.

4. Si vous êtes mariée, votre mari doit s’efforcer de prier avec un Minyan, trois fois par jour.

Je suis à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN