Aujourd'hui à Paris
05:22 : Mise des Téfilines
06:35 : Lever du soleil
13:56 : Heure de milieu du jour
21:15 : Coucher du soleil
22:07 : Tombée de la nuit

Paracha Réé
Vendredi 14 Août 2020 à 20:49
Sortie du Chabbath à 21:58
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box

Que faire pour le bébé après une interruption de grossesse ?

Rédigé le Dimanche 30 Août 2015
La question de Anonyme

Chalom Rav,

Suite à une interruption médicale de grossesse à 23 semaines (fœtus non viable avec plusieurs problèmes mentaux et physiques) :

- Doit-on donner un nom au bébé ? L'enterrer ? Si oui, comment cela doit-il se passer ?

- Quel est le statut du bébé ? Sera-t-il présent lors de la venue du Machia’h ?

Merci.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
21563 réponses

Bonjour,

Enterrer un fœtus suite à une interruption de grossesse :

Cette question fait l'objet d'un grand débat parmi les décisionnaires.

Dans votre cas, il serait bien de faire en sorte que le fœtus soit enterré. Contactez un service de pompe funèbre - 'Hévra Kadicha et suivez leurs instructions.

Voici quelques références concernant votre question : Michné Halakhot, volume 6, question 203 - Tchouvot Véhanhagot volume 2, question 602 - Chévet Halévi volume 10, question 211 - Binyan Tsion [responsa] question 119 - Binetivé 'Hessed Véémet page 87.

Nommer un fœtus :

Si l'interruption de grossesse a eu lieu à 23 semaines, il n'est pas nécessaire de nommer le fœtus.

En général, ce n'est que s'il perd la vie quelques jours avant le terme ou après la naissance que l'on procède à la nomination. Voir Guécher Ha'haïm, volume 1, chapitre 16, passage 3 et Otsar Habrit, chapitre 6, partie 19, Halakha 5. 

Le fœtus méritera-t-il de vivre lors de la résurrection des morts ?

Réponse : Voir https://www.torah-box.com/question/avortement-l-embryon-meritera-t-il-le-monde-futur_45059.html et Talmud Kétoubot 111a.

Qu'Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN