Que sait-on de Bakol, la fille d'Avraham Avinou ?

Rédigé le Mardi 26 Octobre 2021
La question de Anonyme

Chalom Rav,

J'ai appris que, selon certains commentateurs, Avraham aurait eu une fille avec Sarah, Bakol, et l'on apprend son existence avec les commentaires au sujet du mot "Livkota" où la lettre Kaf est petite.

Je ne sais pas si ma question est importante, mais de quelle manière a-t-elle quitté ce monde, vu qu'elle est partie en même temps que Sarah ? Est-ce dû au chagrin, comme sa mère, ou est-ce autre chose ?

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
28220 réponses

Bonjour,

Etant donné que vous posez une très belle question concernant un sujet très obscure et très peu développé dans les écrits de nos maîtres, permettez-moi d’offrir quelques perles d’une beauté rare.

1. D’après l’une des deux réponses de Tossefot, Bakol était la fille de Haggar et non la fille de Sarah Iménou. Tossefot, passage Bat Hayta Lo sur Talmud Baba Batra 141a.

2. En effet d’après certains de nos maîtres, la fille Bakol d’Avraham Avinou a quitté ce monde, le jour du décès de Sarah Iménou. C’est ainsi que pensent le Maharil Diskin au début de ses commentaires sur la Parachat ‘Hayé Sarah ainsi que l’auteur de l’ouvrage Min’ha Beloula, Rabbi Avraham Menahem Rappoport et le Maharchal [Yériot Chlomo].

3. D’après certains, elle quitta ce monde du vivant de Sarah Iménou. Voir, plus bas, paragraphe 8.

4. Rabbi Yonathan Eïbchits pense qu’elle était la sœur jumelle d’Its’hak Avinou. Tiféret Yonathan sur Parachat Vayéra, 21, verset 4.

5. Selon les avis mentionnés dans les paragraphes 2 et 4, Bakol avait 37 ans le jour de son décès.

6. Rav Moché Feïnsteïn oppose un refus catégorique de penser ainsi, et ce, pour plusieurs raisons : A. Il n’est mentionné dans aucun Midrash, ni dans aucune source du Talmud que Bakol soit décédée très jeune, B. Il est impensable qu’Avraham Avinou ait été si gravement puni. Si c’était le cas, cela aurait été mentionné [afin que l’on puisse en tirer une leçon], C. Le verset affirme que la naissance de Bakol était une « Brakha » - bénédiction. Béréchit 24, verset 1. Comment aurait-elle pu quitter ce monde si jeune ? D. La naissance de Bakol est mentionnée dans la Torah APRÈS le décès de Sarah. Comment est-il possible d’affirmer qu’elles soient décédées en même temps ?

Iguerot Moché, Ora’h ‘Haïm, volume 4, réponse 40, passage 6.

7. Certains de nos maîtres affirment que Bakol s’était mariée à Chèm, le fils de Noa’h. Torah Chléma, passage 23 sur Béréchit 24, verset 1, Nézer Hatorah, volume 25, page 333.

8. Certains de nos maîtres répondent à la seconde et à la troisième question de Rav Moché Feïnsteïn en affirmant ce qui suit : Bakol est née UNIQUEMENT afin de prouver aux moqueurs de l’époque que Sarah Iménou pouvait avoir des enfants et que Its’hak Avinou n’est pas né d’une union avec Avimélèkh. Donc, une fois que la preuve était devenue claire et flagrante, elle pouvait quitter ce monde.

Tout n’a pas été dit à ce sujet. Pour des détails supplémentaires, voir Nézer Hatorah, volume 25, pages 322-335, Tséma’h Yéhouda, volume 5, réponse 21, Ktav Sofer, Yoré Déa, réponse 115 [fin de la réponse].

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN