Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
05:27 : Mise des Téfilines
06:39 : Lever du soleil
13:56 : Heure de milieu du jour
21:11 : Coucher du soleil
22:02 : Tombée de la nuit

Paracha Vaet'hanane
Vendredi 12 Août 2022 à 20:53
Sortie du Chabbath à 22:03

Hiloulot du jour
Rav Amram Ben Diwan
Afficher le calendrier

Recouvrir tous les pains pendant le Kiddouch ?!

Rédigé le Dimanche 21 Juin 2020
La question de Benjamin S.

Chalom Rav,

Pourquoi doit-on recouvrir le pain lorsqu'on récite le Kiddouch sur le vin et comment faire lors d'un grand Chabbath 'Hatan par exemple, est-ce que tout le monde (parfois 100 invités !) doit recouvrir son pain ou ses mézonot, ou seulement celui qui fait le Kiddouch ?!

Merci

La réponse de Binyamin BENHAMOU
Binyamin BENHAMOU
2325 réponses

Chalom,

1. Il existe 3 raisons à l'obligation de recouvrir le pain pendant le Kiddouch :

a- pour ne pas "faire honte" au pain sur qui on ne fait pas le Kiddouch, alors qu'il est plus important que le vin dans l'ordre des bénédictions. (Tour 271-9 au nom du Talmud Yeruchalmi)

b- en souvenir de la Manne (le pain céleste) que recevaient les Bné Israel et qui était entouré de rosée en-dessous et au-dessus d'elle. De même sur notre table de Chabbath, on entoure le pain de la nappe de table et d'un napperon au-dessus. (Tour 271-9 au nom de Tossfot)

c- pour montrer l'importance du Chabbath, qu'il soit remarquable que le pain ait été spécialement préparé pour la table de Chabbath et n'est pas un simple pain qui était là depuis un moment... (Tour et Beth-Yossef 271-9)

2- L'obligation de laisser les pains recouverts est jusqu'après le Kiddouch seulement et pas jusqu'à la bénédiction "Hamotsi" sur le pain. (Cha'ar Hatsiyoun 271, 48)

3- Même si le pain a comme bénédiction "Mézonot", il faut le recouvrir. ('Hazon Ovadia Chabbath II, p.14)

4- S'il y a beaucoup de personnes, beaucoup de tables différentes à ce Kiddouch prononcé par une personne : seuls ceux qui goûteront au Kiddouch doivent absolument recouvrir leur pain. Ceux qui ne goûteront pas ne sont pas obligés, mais méritent une bénédiction supplémentaire s'ils le font tout de même. (Rav Chlomo Zalman Auerbach dans Choull'han Chlomo 271-16, Halikhot Chabbath II, p.80)

Chabbath Chalom !

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Binyamin BENHAMOU