c Question au Rav : Se lever devant un non-juif ?

Se lever devant un non-juif ?

Rédigé le Dimanche 8 Novembre 2015
La question de Refael Ben Lea T.

Chalom Rabbi,

S'il-vous-plait, pourriez-vous m'indiquer à quel endroit dans Kiddouchin 32b on déduit qu'il faut se lever devant un Goy ?

Car à part Rabbi Yo'hanan, je ne trouve aucune source qui nous donne cet enseignement.

Merci et Béhatsla'ha pour vos cours.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
27713 réponses

Bonjour,

Dans le Talmud Kiddouchin 33a, c'est uniquement selon Rabbi Yo'hanan qu'il faut "se lever" devant un homme non-juif ayant atteint l'âge de 70 ans.

Tossefot expliquent : Même selon Rabbi Yo'hanan, ce n'est pas une obligation mais une 'Houmra - attitude rigoureuse.

Le Beth Yossef ainsi que le Bayit 'Hadach [chapitre 244, passage 4] disent que Rabbi Yo'hanan ne se levait pas entièrement mais uniquement de manière partielle. Voir Kima Véhidour, chapitre 9, notes 22-24.

Selon la Halakha, il n'existe pas d'obligation de se lever devant un homme non-juif ayant atteint l'âge de 70 ans [mais uniquement l'honneur par des paroles de politesse ou en lui tendant les mains pour qu'il s'appuie dessus]. Voir Choul'han 'Aroukh - Yoré Déa, chapitre 244, Halakha 7.

On ne tient pas compte de l'opinion de Rabbi Yo'hanan.

Le Rambam, également, adopte l'opinion d'Abayé et Rava, selon lesquels, il ne faut pas du tout se lever mais se suffire uniquement de certaines marques de respect : l'honorer par des paroles de politesse ou en lui tendant les mains pour le soutenir, si cela est nécessaire. Voir Rambam, Hilkhot Talmud Torah, chapitre 6, Halakha 9 et Kavod Véhidour, page 78.

Il va sans dire que si la personne âgée a besoin de s'asseoir, il sera obligatoire de lui faire une place afin d'éviter tout 'Hilloul Hachem.

Voir Michné Halakhot, volume 6, question 160.

D'après le Tour - Yoré Déa, chapitre 244, il faudrait se lever partiellement devant un homme non-juif ayant atteint l'âge de 70 ans.

Qu'Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN