Aujourd'hui à Paris
04:30 : Mise des Téfilines
05:58 : Lever du soleil
13:56 : Heure de milieu du jour
21:53 : Coucher du soleil
22:53 : Tombée de la nuit

Paracha Pin'has
Vendredi 10 Juillet 2020 à 21:35
Sortie du Chabbath à 22:56
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box

Séfarade qui suit les coutumes 'Habad

Rédigé le Jeudi 1er Octobre 2015
La question de Yaacov C.

Bonjour Rav,

Qu'est-ce qui autorise un Séfarade à suivre les habitudes 'Habad ?

Par exemple, une femme Séfarade ne peut dire la bénédiction sur le Loulav, mais selon la coutume 'Habad elle doit le faire.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
21001 réponses

Bonjour,

Vous posez une excellente question.

Voici la réponse :

Une personne Séfarade, que ce soit un homme ou une femme, ayant fait Téchouva grâce à une personne d'origine différente, n'ayant pas les mêmes habitudes Halakhiques, doit suivre les Halakhot suivies par ses parents ainsi que leurs Minhagim (coutumes).

Si son père était Séfarade, la personne ayant fait Téchouva adoptera dorénavant les Minhagim Séfarades.

Si son père était Ashkénaze, la personne ayant fait Téchouva adoptera dorénavant les Minhagim Ashkénazes.

Voir Or Létsion [responsa], volume 2, chapitre 6 de l'introduction.

Il en est de même en ce qui concerne la prière.

Cependant, si la personne ressent une grande difficulté à changer le texte de sa prière, elle pourra continuer à prier dans un Siddour Ashkénaze même si ses parents étaient Séfarades.

Voir Or Létsion [responsa], volume 2, fin du chapitre 6 de l'introduction.

De nos jours, dans le milieu Loubavitch, on n'agit pas de la sorte et l'on se conforme aux instructions du Rabbi.

Si la personne ne veut, absolument, pas reprendre les habitudes de ses parents, il faut lui expliquer agréablement l'importance du sujet mais il ne faut pas la gronder car certains décisionnaires pensent que ce n'est plus une obligation et qu'il est possible de suivre les coutumes de la personne lui ayant permis de faire Techouva.

Voir Or Létsion [responsa], volume 2, début du chapitre 6 de l'introduction.

A ce sujet, voir encore Techouvot Véhanhagot, volume 1, question 354, Yalkout Yossef-Tefila, volume 1, page 410, note 13 et Pisské Din-Yéroushalaïm Diné Mamonot Oubirouré Yahdout, volume 5, pages 206-207.

Qu'Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN