Logo Torah-Box

Ségoula de ne faire aucun travail pendant un jour de 'Hanouka

Rédigé le Mercredi 21 Décembre 2022
La question de Anonyme

Bonjour Rav,

J'ai entendu parler de la Ségoula de ne faire aucun travail pendant un jour entier de 'Hanouka.

Comment procéder (comme Chabbath) ? Quels bienfaits a cette Ségoula ?

Merci.

La réponse de Rav Aharon SABBAH
Rav Aharon SABBAH
406 réponses

Bonjour,

Pour ne pas faire d'ambiguïté, je partagerai votre question en deux : la coutume que l'on doit appliquer et la Ségoula.

1) La coutume de ne pas travailler pendant 'Hanouka est mentionnée dans le Choul'han Aroukh (Ora'h 'Haïm 670, 1), à savoir que les femmes ont coutume de ne ne pas travailler pendant le temps que les bougies de 'Hanouka doivent être allumées, c'est-à-dire pendant les 30 premières minutes suivant l'allumage (Michna Beroura 670, 4, Or Letsion tome 4, chap. 41, 1 et 'Hazon Ovadia page 12), et le Choul'han Aroukh de conclure que l'on ne peut être indulgent sur cette coutume, et les femmes doivent s'efforcer de l'appliquer.

Quant à la raison de cette coutume, le Michna Beroura (670, 3) explique que c'est pour souligner que le miracle se produisit par leur mérite.

La catégorie de travaux interdits qui entre dans cette coutume ne concerne que les travaux importants comme lavage, couture, etc., mais non les préparatifs d'un repas, tels que la cuisson, la mise en four, etc. (Or Letsion et 'Hazon Ovadia ibid).

A noter qu'il existe une autre coutume, à savoir qu'elles n'effectuent pas les travaux citées plus haut durant tout le premier et le dernier jour de 'Hanouka, et, ce, à l'image des jours de fêtes où les travaux sont aussi interdits le premier et le dernier jour ; cette coutume est encouragée par Rav Palagi (Mo'èd Lékol 'Haï 27, 65) et le Ben Ich 'Haï (Vayéchev, 27); elle est aussi rapportée par Rav Ovadia Yossef ('Hazon Ovadia pages 13-14), mais il ne l'a pas forcément encouragé.

2) La Ségoula que vous mentionnez fait sûrement référence aux propos du Ben Ich 'Haï (Vayéchev, 27) affirmant qu'il existe une tradition, que lorsque une femme se trouve en danger, elle fasse le vœu de ne pas faire de travail pendant un ou deux jours de 'Hanouka, et sera sauvée.

Quant aux travaux interdits qui rentrent dans cette catégorie, il ressort de ses propos que ce sont les mêmes cités plus haut, à savoir seulement les travaux importants comme lavage, couture, etc.

Cordialement.

Questions au Rav Dayan (tome 6)

Questions au Rav Dayan (tome 6)

Ces questions, vous vous les êtes posées un jour, ou vous vous les poserez dans l’avenir…

acheter ce livre

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Aharon SABBAH