Aujourd'hui à Paris
06:22 : Mise des Téfilines
07:26 : Lever du soleil
13:54 : Heure de milieu du jour
20:23 : Coucher du soleil
21:09 : Tombée de la nuit

Paracha Tsav
Vendredi 3 Avril 2020 à 20:07
Sortie du Chabbath à 21:15

Afficher le calendrier
Logo Torah-Box
Projet dédié par un généreux donateur

Sentir un plat Taref en mangeant un plat Cachère

Rédigé le Dimanche 3 Novembre 2019
La question de Maurice O.

Bonjour Rav,

Est-il autorisé de sentir le fumet d’un plat non-Cachère tout en mangeant un aliment Cachère ?

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
19174 réponses

Bonjour,

Apparemment, vous faites allusion aux vapeurs et aux odeurs agréables qui se dégagent des aliments non-cachères pendant et après leur cuisson.

Il n'est pas interdit de sentir le fumet d'un plat non cachère étant donné qu'il ne s'agit pas d'un parfum destiné à être senti et qu'apparemment, il n'y a pas de risque que l'on en vienne à consommer le plat en question.

Voir Chakh, passage 27 sur Choul'han 'Aroukh -Yoré Déa, chapitre 108, Halakha 7, Pit'hé Techouva, passage 5, 'Arokh Hachoul'han, Halakha 25, 'Hokhmat Adam, Klal 62, Halakha 10, Ohel Ya'acov - Ta'arovet [édition 5772], page 616, Halakha 24, Biour Halakha, début du chapitre 443, Vayizra' Its'hak - Ta'arovet [Rav Chlomo Zafrani], pages 271-275.

Mais, attention, ce n'est pas une Mitsva  d'en tirer profit.

Voir Avot Derabbi Natan, chapitre 16, Halakha 2, à propos de Rabbi Akiva.

D'après certains décisionnaires, si l'on se trouve dans un endroit où le fumet est réalisé pour être senti [si cela existe], il ne faut pas en tirer profit.

Voir Ohel Ya'acov - Bassar Bé'halav, Ta'arovot [édition 5772], page 616, Halakha 24.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN
Projet dédié par un généreux donateur