Si je parle de la colère, mon père se sentira visé !

Rédigé le Dimanche 17 Mai 2020
La question de Naomi K.

Bonjour,

À propos du respect des parents, j'aimerais savoir s'il m'était permis Chabbath de faire un Dvar Torah à ma famille sur une Mida (trait de caractère), comme la colère par exemple, sachant que mes parents vont automatiquement se sentir visés, surtout mon père ?

Serait-ce un manque de respect ?

Merci de votre réponse.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
26239 réponses

Bonjour,

Première réponse

Il est à noter que si vos parents se mettent en colère, c'est que leurs enfants ne font pas tous les efforts pour leur éviter d'être dans tous leurs états.

Donc, il serait plus judicieux que votre Dvar Torah porte, par exemple, sur le respect des parents. Ils apprécieront davantage et vous n'aurez rien à vous reprocher.

Seconde réponse

Il est absolument permis de faire comprendre à son papa ou à sa maman qu’ils transgressent une faute - si c'est, vraiment, le cas -, mais cela doit se faire d'une manière très respectueuse. Il faut éviter de le leur dire d'une manière directe et explicite et ne pas mettre sa faute en évidence.

Voir Choul'han 'Aroukh - Yoré Déa, chapitre 240, Halakha 8 et 11.

Donc, votre idée est bonne.

Vous avez l'obligation de prier, quotidiennement, en sa faveur. Vous mentionnerez son prénom ainsi que celui de sa maman [unetelle fille d'unetelle]. Je peux vous assurer que si vous agissez ainsi, elle changera de manière de faire. Réussite assurée, tôt ou tard.

Voir Téhilim 145, versets 16 et 18.

Voir Yalkout Yossef - Kiboud Av Vaème [édition 5765], page 354, Halakha 3 et note 3.

S’il existe une obligation de prier pour que n’importe quel juif fasse Techouva, pourquoi ne serait-il pas ainsi pour ses propres parents ?

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN