Logo Torah-Box

Siyoum & Ta'hanounim

Rédigé le Mardi 12 Février 2019
La question de Itshak B.

Chalom Rav,

Lit-on les Ta'hanounim le jour d'un Siyoum Massékhèt ?

Merci d'avance.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
38960 réponses

Bonjour,

1. Premier avis

Bien que le Siyoum soit une immense source de joie, il faut, tout de même, réciter les Ta’hanounim lors des prières du jour où l'on termine l'étude de l'un des traités du Talmud.

Ce grand moment ne figure pas dans la liste des jours où l’on ne récite pas les Ta’hanounim, mentionnée dans le Choul'han ‘Aroukh, chapitre 131, Halakha 1-8.

Voir Tsits Eliezer, volume 11, réponse 17, passage 6, Yoma Tava Lérabanane [Rav Moché Dinine et Rav ‘Haïm Binyamin Goldberg], pages 107 et 262-264.

2. Second avis

D’après certains décisionnaires, on ne récite pas les Ta’hanounim durant la prière suivant / précédant le Siyoum [dans l’heure qui suit, par exemple].

Voir Halakha Broura, volume 7, page 40, Pisské Techouvot, chapitre 131, passage 24, Yabi'a Omer, volume 4, Ora’h ‘Haïm, réponse 13, Bénayahou sur Talmud Chabbath 118b-119a.

3. Pratiquement

Deux solutions :

A. Chacun agira comme bon lui semble, en fonction des références mentionnées, ci-dessus.

B. Si l’on se trouve dans un endroit où il n’y a pas une coutume bien précise, il est possible de réciter les Ta’hanounim.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Lois & Récits de CACHEROUTE

Lois & Récits de CACHEROUTE

Lois et récits définissant l'approche d'un Juif à l'égard de la nourriture et de sa consommation. 

acheter ce livre télécharger sur iTunes

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN