Aujourd'hui à Paris
06:20 : Mise des Téfilines
07:23 : Lever du soleil
13:54 : Heure de milieu du jour
20:25 : Coucher du soleil
21:10 : Tombée de la nuit

Paracha Tsav
Vendredi 3 Avril 2020 à 20:07
Sortie du Chabbath à 21:15

Afficher le calendrier
Logo Torah-Box
Projet dédié par un généreux donateur

Sur quel vêtement faire "Chéhé'héyanou" ?

Rédigé le Lundi 19 Décembre 2016
La question de Anonyme

Bonsoir,

Je voudrais savoir sur quel vêtement faire "Chéhé'héyanou" et sur lequel est-on dispensé ?

Kol Touv.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
19187 réponses

Bonjour,

Ci-dessous, les deux opinions concernant votre question ainsi que la "marche à suivre" pour les habits les plus courants.

Première opinion

Alors que sur un fruit nouveau, on récite Chéhé'héyanou même si l'on ne ressent pas une joie particulière, concernant les habits, on ne récite cette Brakha que si l'on ressent une certaine joie. Cela ne dépend pas de leur valeur.

Voir :

Michna Broura, édition Dirchou, chapitre 223, note 29,

Or Létsion, volume 2, chapitre 46, Halakha 60,

Iguerot Moché, Ora’h ‘Haïm, volume 3, question 80,

Vézot Habrakha [édition 5760], page 166.

D’après cet avis, il suffit de ressentir une vraie joie, et il est alors possible de réciter Chéhé’héyanou sur une chemise, un pull, un pyjama, un chapeau, une casquette, une perruque, un pantalon, un chemisier, une jupe, et à plus forte raison pour une robe, un costume, ou un manteau, mais pas sur des chaussettes ou des sous-vêtements.

Seconde opinion

D’après certains décisionnaires, on ne récite Chéhé’héyanou qu’à deux conditions :

1. Il doit s’agir d’un habit vraiment important [donc : pas les pulls, chemises, pyjama, casquette, pantalons, etc.]. S’il s’agit d’habits de grandes marques, il est possible de réciter Chéhé’héyanou.

2. Il faut ressentir une vraie joie.

Voir Michna Broura, édition Dirchou, chapitre 223, note 29 et Vézot Habrakha, page 166 et note 8.

Pratiquement :

Il y a différents avis au sujet de certains des habits qui suivent, mais si vous faites ce qui suit, vous ne vous éloignez pas de la volonté d’Hachem.

Chaussures : non. Même s’il s’agit de chaussures très chères. Voir Vézot Habrakha [édition 5769], page 169.

Manteau : oui.

Pantalon : mieux vaut éviter. S’il s’agit d’un pantalon de grande marque : oui.

Ensemble - Chemisier plus jupe : oui.

Jupe : mieux vaut éviter. S’il s’agit d’une jupe de marque : oui.

Collants : non.

Robe : oui.

Beau foulard : mieux vaut éviter.

Chemise : mieux vaut éviter. Rav Ovadia Yossef récitait Chéhé’héyanou pour une chemise neuve [car il ressentait une joie].

Costume : oui.

Kippa : non.

Beau chapeau : oui.

Echarpe : non.

Sous-vêtements : non.

Pyjama : mieux vaut éviter.

Cravate : non.

Gants : non.

Pull : non. Si c’est un pull de marque : oui.

Que l’on soit Séfarade ou Ashkénaze, il est préférable de réciter la Brakha au moment où on le porte pour la première fois [pour plusieurs raisons : parfois, l’habit nécessite une retouche assez importante, parfois, on s’aperçoit plus tard que l’habit ne convient pas, taille, défaut, couleur, etc.].

Voir :

Birkat Hachem, volume 4, chapitre 2, Halakha 51,

Dvar Halakha, page 329,

Vézot Habrakha [édition 5760], page 167,

Yalkout Yossef, chapitre 223, page 595, Halakha 1,

Pisské Techouvot, chapitre 223, passage 7.

Je suis à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN
Projet dédié par un généreux donateur