Aujourd'hui à Paris
07:25 : Mise des Téfilines
08:31 : Lever du soleil
13:03 : Heure de milieu du jour
17:34 : Coucher du soleil
18:23 : Tombée de la nuit

Paracha Vaéra
Vendredi 24 Janvier 2020 à 17:16
Sortie du Chabbath à 18:27


Hiloulot du jour
Rav Chimchon Raphaël Hirsch
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box
Projet dédié par un généreux donateur

Ticket de loto pour notre Yéchiva

Rédigé le Mercredi 23 Décembre 2015
La question de Anonyme

Chalom,

Je gère une Yéchiva.

On m'a appelé pour faire un don à la Yéchiva de 100 shekel par mois, à condition que cet argent aille pour acheter un ticket de loto pour la Yéchiva.

1) Ai-je le droit d'accepter ce don ?

2) La personne me demande si c'est déductible du Ma'asser ?

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
18046 réponses

Bonjour,

Votre question est la suivante :

Un donateur s'est adressé à vous afin de donner 100 shekels par mois en faveur de la Yéchiva que vous gérez.

Il soumet une condition : les 100 shekels doivent être investis dans une loterie mensuelle ou hebdomadaire, en Israël.

Réponse :

Si vous désirez récupérer les 100 shekels mensuellement, c'est uniquement à condition de les investir dans la loterie.

Si vous n'avez pas l'intention de les investir dans la loterie, il est interdit de les prendre.

Cependant, il faut prendre en considération une discussion opposant plusieurs décisionnaires à propos de la loterie en général.

Selon l'auteur du Chout Yasskil Avdi, volume 8, Yoré Déa, question 5, passage 3, il est permis de participer à la loterie du Mifal Hapaïss.

Le Rav Ovadia Yossef n'est pas d'accord et interdit. Voir Yabi'a Omer, volume 7, 'Hochen Michpat, question 6 et volume 10, Yoré Déa, question 58, passage 23.

Il m'a été dit au nom de Rav Bentsion Abba-Chaoul que cela est permis si la participation à la loterie ne devient pas une passion. Donc, dans votre cas, cela est absolument permis.

Selon Rav Moché Lévy, cela est permis. Voir Or Torah, année 17, Kislev 5745, questions 29 et 30.

Selon le Rav Moché Sternboukh, cela est permis, non seulement pour les Ashkénazim, mais également pour les Séfaradim ! Voir Techouvot Véhanhagot, volume 4, question 311.

Selon le Rav Avraham Ben 'Haïm, cela est permis, non seulement pour les Ashkénazim, mais également pour les Séfaradim. Voir Mékabtsiel, volume 28 [5760], pages 247-252.

Selon la plupart des décisionnaires Ashkénazes, cela est permis. Voir Rav Zalman Né'hémia Goldberg dans Hama'yan, volume 45 [5765], pages 45-49, Michné Halakhot, volume 15, question 176, Yabi'a Omer, volume 7, 'Hochen Michpat, question 6 [apparemment, il y a un semblant de contradiction entre les deux dernières lignes de la réponse et le paragraphe qui les précède], Yalkout Yossef-Kitsour Choul'han 'Aroukh-'Hochène Michpat, chapitre 370, Halakha 9, Yalkout Yossef-Chabbath, volume 3 [édition 5753], page 71 et Rav Avraham Kahana Chapira dans T'houmine, volume 5, pages 301-302.

Dans votre cas, la conclusion est la suivante :

Pour les Ashkénazim : cela est permis.

Pour les Séfaradim : il est absolument possible de suivre l'avis des décisionnaires selon lesquels cela est permis.

Par respect envers le Rav Ovadia Yossef, je formule la permission de cette manière.

Il est absolument possible de déduire les sommes données à une Yéchiva de son Ma'asser. C'est une Mitsva d'importance majeure.

Qu'Hachem vous protège, vous bénisse, et vous envoie la Brakha dans tout ce que vous entreprendrez au profit de la Yéchiva.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN
Projet dédié par un généreux donateur