Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
07:26 : Mise des Téfilines
08:33 : Lever du soleil
13:02 : Heure de milieu du jour
17:32 : Coucher du soleil
18:21 : Tombée de la nuit

Paracha Michpatim
Vendredi 28 Janvier 2022 à 17:23
Sortie du Chabbath à 18:34

Hiloulot du jour
Rav Ovadiah Hadayah
Afficher le calendrier

Une personne maudit ma sœur, que faire ?

Rédigé le Vendredi 15 Avril 2016
La question de Gad B.

Kvod Harav,

Je me permets de vous écrire car ma sœur fait face actuellement à de nombreuses difficultés, notamment médicales.

Elle souffre de douleurs récurrentes, et après avoir fait de nombreux examens, les médecins ne décèlent rien.

Elle a appris qu'un personne de son entourage la jalousait à tel point de proférer des malédictions sur elle.

Pourriez-vous m'indiquer la démarche à suivre ou me mettre en contact avec une personne qui pourrait l'aider ?

Merci beaucoup.

La réponse de Rav Avraham GARCIA
Rav Avraham GARCIA
6536 réponses

Chalom Ouvrakha,

En effet, la malédiction de qui que ce soit a un impact négatif et doit forcément se réaliser, soit sur celui qui a maudit, soit sur celui qui a été maudit (voir Séfer 'Hassidim 480).

Mais il faut savoir que la malédiction ne peut se réaliser que si la victime est coupable de quelque chose; si elle est innocente, la malédiction ne pourra pas se réaliser (voir Or Ha'haïm Parachat Balak chap. 23, 8).

La meilleure chose à faire dans un cas pareil est de reprendre l'avis de Rav Elazar, qui a conseillé à Mar Oukava qui était (lui aussi) maudit, "lève-toi tôt et couche toi tard pour être présent au Beth Hamidrach, et eux [ceux qui le maudissaient] disparaitront automatiquement". Voir Tossafot et Maarcha sur place.

Il faudra donc être le premier rentrant et le dernier sortant à la prière le matin, ou dans l'étude de la Torah. Vous pouvez réaliser cet acte pour la guérison de votre sœur, à qui je souhaite de tout cœur Réfoua Chéléma.

Kol Touv.

PS : si vous êtes sur Paris, allez voir le Rav David Pinto, au 10 rue du plateau, dans le 19ème.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Avraham GARCIA