Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
07:24 : Mise des Téfilines
08:31 : Lever du soleil
13:03 : Heure de milieu du jour
17:35 : Coucher du soleil
18:24 : Tombée de la nuit

Paracha Michpatim
Vendredi 28 Janvier 2022 à 17:23
Sortie du Chabbath à 18:34

Hiloulot du jour
Rav Mena'hem Mendel De Kotzk
Afficher le calendrier

Xénogreffe, permis ?

Rédigé le Dimanche 14 Novembre 2021
La question de Yoni K.

Bonjour Rav,

Si les xénogreffes (greffe d'un rein de porc ou autres sur humain) deviennent possibles en droit positif français, il faudra des nouvelles lois.

Qu'est-ce que nos Rabbanim pensent de cette nouvelle technique, en se fondant sur nos textes ? Est-elle autorisée et, si oui, dans quelle mesure ?

Merci de votre réponse.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
28931 réponses

Bonjour,

1. Si la xénogreffe s'avère être une technique performante de transplantation, elle est absolument permise selon la Halakha et, ce, même si l'organe provient d'un singe, d'un porc ou de tout autre animal, car, pour sauver une vie humaine, toutes les interdictions de la Torah sont levées.

2. En ce qui concerne la xénogreffe, la problématique est moins préoccupante, car il ne s'agit pas de consommer l'organe mais d'en tirer profit, ce qui est permis au même titre que la confection d'un habit fabriqué à partir de la peau d'une bête quelconque. Choul'han 'Aroukh - Even Haézer, chapitre 5, fin de la Halakha 14.

3. L'interdiction de tuer un animal dans le but d'en prélever un organe [si c'est le cas] n'est pas une interdiction étant donné que l'intention est de venir en aide à l'être humain. Voir ici : https://www.torah-box.com/question/utiliser-un-insecticide-permis_12112.html

Et ici : https://www.torah-box.com/question/faire-la-che-hita-pour-utiliser-la-peau-de-l-animal_34918.html

Pour d'autres détails à ce sujet, voir Encyclopédia Hilkhatit Refouit, édition 5766, volume 3, pages 96-97.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN