Résumé de la Paracha de Vayikra

  1. Lois concernant le Korban ‘Ola qui doit provenir exclusivement de taureaux, veaux (mâles), boucs, béliers, ou de certains oiseaux (pigeon mâle ou colombe). Le Korban ‘Ola était entièrement consumé sur le Mizbéa’h (autel).
  2. Lois des offrandes de Min’ha (pour les personnes démunies) à partir de farine et d’huile.
  3. Lois du Korban Chelamim (offrande volontaire) dont une partie était consumée sur le Mizbéa’h, une partie consommée par les Kohanim, et une partie mangée par le propriétaire du Korban.
  4. Lois du ‘Hatat (sacrifice expiatoire) apporté par le Kohen Machia’h (Grand Prêtre oint avec de l’huile d'onction) en cas de transgression involontaire.
  5. Lois du ‘Hatat (sacrifice expiatoire) apporté en cas de transgression involontaire généralisée par le peuple d'Israël suite à une erreur du Sanhédrin (Tribunal rabbinique)
  6. Lois du ‘Hatat (sacrifice expiatoire) apporté par le Nassi (Prince) en cas de transgression involontaire.
  7. Lois du ‘Hatat (sacrifice expiatoire) d'un particulier en cas de transgression involontaire d’un interdit de la Torah.
  8. Lois concernant le Korban ‘Olé Véyorèd (nature du sacrifice expiatoire variable en fonction des moyens financiers du fauteur). 
  9. Lois concernant le Korban Acham Mé’ilot, sacrifice expiatoire apporté en cas de  profit involontaire d’objets sacrés appartenant au Michkan ou au Beth Hamikdach. Le fauteur est passible également d’une amende correspondant à 20% du montant du profit réalisé.
  10. Lois concernant le Korban Acham Talouy, sacrifice apporté en cas de doute sur une transgression involontaire d’un interdit de la Torah.
  11. Lois concernant le Korban Acham Guezélot, sacrifice apporté en cas de faux serment dont l’objectif était de dispenser son auteur d’un dédommagement.  Le fauteur est passible également d’une amende correspondant à 20% du montant de l’économie recherchée par le faux serment. 


    Résumé de la Paracha de Chabbath Zakhor

     (Dévarim 25, 17-19)

    Nous ne devons pas oublier le mal perpétré par 'Amalek, premier peuple à s'être attaqué au peuple juif à la sortie d'Egypte, sans la moindre raison, si ce n'est que les Bné Israël, représentaient et défendaient les valeurs du bien et de la justice, ainsi que la croyance en Hachem. 

    Résumé de la Haftara de Chabbath Zakhor  

    Rite séfarade (Samuel I, 15, 1-34)

    Rite ashkénaze (Samuel I, 15, 2-34)

    Chmouël le prophète ordonne au roi Chaoul de sortir en guerre contre 'Amalek et de venger Hachem pour avoir attaqué le peuple d’Israël, fraîchement sorti d'Egypte. Hachem demande à exterminer toute la descendance d’'Amalek et de détruire tous leurs biens.

    Chaoul et ses hommes livrent la guerre à 'Amalek mais prennent en pitié le roi Agag ainsi que certains animaux destinés à des offrandes pour Hachem, qui seront laissés en vie.

    Hachem apparaît en rêve à Chmouël et lui fait part de sa déception d’avoir nommé Chaoul comme roi, ayant désobéi à l’ordre divin. Chmouël se rend à Guilgal pour adresser ses remontrances à Chaoul qui justifie son acte pensant offrir ces animaux en Korban à Hachem. L'argumentation de Chaoul n’est pas acceptée par Chmouël qui lui annonce qu’il sera dessaisi de son titre de roi. Chaoul finit par demander pardon et demande à Chmouël de l’accompagner pour rencontrer le peuple d’Israël. Chmouël refuse et se retourne pour partir lorsque Chaoul attrape le pan de son manteau qui se déchire. Chmouël dit à Chaoul que ceci est un symbole annonçant que la royauté sera “déchirée” (retirée) de lui. Chmouël demande à faire venir Agag et l’exécute.

    Lien avec la Parachat Zakhor : Le Chabbath où nous lisons le texte ordonnant d’effacer le souvenir d’'Amalek, nous lisons également le passage dans le livre des prophètes qui mentionne la Mitsva de l’effacement des descendants d’'Amalek.