Question de Anthony A. :

Bonjour,

J'exploite comme associé unique un site e-commerce sur lequel les clients peuvent réaliser leurs achats 24h/7j sans intervention directe de ma part (c'est le principe d'un site e-commerce...), sauf des campagnes de publicité qui, elles aussi, tournent 24h/7j.

Mon catalogue est exporté vers des Marketplace, comme Amazon, Rbay, Cdiscount, etc. sur lesquelles les clients de ces plateformes réalisent des achats, et les commandes me sont transmises automatiquement.

Comment gérer Chabbath dans ces deux cas ?

Réponse de Rav Avraham GARCIA :

Chalom Ouvrakha,

Si les acheteurs sont uniquement des non-juifs, cela ne pose pas de problème halakhique majeur (Maharchag tome 2-117 et 'Helkat Ya'acov tome 2-102, ainsi que le Min'hat Its'hak tome 3-34 et autres).

Aussi, si un juif va se servir de votre plateforme, bien que cela commence à être problématique, d'un point de vue halakhique, ce sera toléré (voir Chmirat Chabbath Kéhilkhata chapitre 29, note 70).

Par contre, si la majorité de vos clients sont juifs, il serait bien d'éviter de se trouver dans un tel contexte dans la mesure du possible.

Cette dérogation surprenante est fondée sur le fait que les acheteurs peuvent se procurer leur marchandise par un autre moyen que vous et qu'il s'agit d'un cas de Parnassa (gagne pain). Aussi, l'interdit (la marchandise) n'est pas interdit en soi, mais c'est le moyen utilisé qui est interdit.

Conclusion : il faut éviter de se trouver dans un cas pareil dans la mesure du possible.

Kol Touv.

Les 10 dernières questions sur le Chabbath

Découvrez les 10 dernières questions sur le thème du Chabbath posées aux Rabbanim de notre service "Question au Rav", qui permet à chacun de recevoir une réponse dans n’importe quel domaine du Judaïsme, en quelques jours.

Poser une question à un Rav