Question de Dora A. :

Chavou'a Tov Rav,

Jusqu'à quel point un enfant qui a toujours été Chomèr Chabbath peut, à l'armée, "transgresser" Chabbath, tout en n'ayant pas du tout l'intention de ne plus faire Chabbath ?

Réponse de Rav Gabriel DAYAN :

Bonjour,

Je vous félicite pour votre question qui est d'une importance majeure pour notre peuple, en ces temps si durs et difficiles.

Il n'y a aucune différence entre le respect du Chabbath en étant à la maison ou dans une base militaire.

Si votre fils se voit dans l'obligation de transgresser la moindre loi du Chabbath, il se doit de ne pas être à la base durant le Chabbath, ou de ne pas obéir aux ordres de ses supérieurs. Ceci est valable même s'il risque un emprisonnement.

Nous devons savoir que le Chabbath a toujours été la meilleure arme contre nos ennemis.

Si votre fils est un bon soldat, qu'il investisse tous les efforts possibles pour respecter le Chabbath; c'est uniquement ainsi qu'il nous amènera la paix.

Dès aujourd'hui, achetez des livres traitant des lois du Chabbath et étudiez-les sérieusement; vous ne connaitrez que du bien.

Qu'Hachem vous protège et vous bénisse.

Les 10 dernières questions sur le Chabbath

Découvrez les 10 dernières questions sur le thème du Chabbath posées aux Rabbanim de notre service "Question au Rav", qui permet à chacun de recevoir une réponse dans n’importe quel domaine du Judaïsme, en quelques jours.

Poser une question à un Rav