Pourquoi ajoutons-nous le paragraphe de yaalé véyavo (dans la Amida et le Birkat Hamazone) à Roch Hodesh et à Yom Tov ? Quelle est la spécificité de ces jours ? De quoi parle ce texte, et que demandons-nous à Hachem à travers lui ?