Pour certains, c’est un repas traditionnel savoureux. Mais pour d’autres, c’est une simple collation après une journée exténuante de prières et de jeûne. Chaque famille, chaque pays a ses traditions. Avant Kippour, tour du monde des coutumes culinaires ! Et quelques recettes à tester...

Algérie : La mouna

La mouna, ou mona, est une brioche en forme de dôme ou de couronne originaire d'Oran en Algérie. C’est la petite douceur par excellence avec laquelle on « casse » le jeûne. Autrement dit, c’est tout simplement une délicieuse brioche avec un parfum d’agrumes, traditionnellement confectionnée avec des zestes d’orange ou de la fleur d’oranger et du sucre perlé sur le dessus.

Ingrédients :
- 1 kg de farine
- 1 cube et demi de levure fraîche (boulangère)
- 6 œufs
- 300 g de lait
- le zeste de 1 citron + le zeste d’une orange
- 50 g d’eau de fleur d’oranger
- 20 g de sel
- 200 g de sucre en poudre + 4 sachets de sucre vanillé
- 250 g de beurre
- des perles de sucre pour le décor

Recette :
On peut faire les mouna aussi bien au robot qu’à la main (ici recette faite au robot) :
- Dans la cuve du robot muni du crochet mettre les 2/3 de la farine, la levure fraîche émiettée, le sucre en poudre, les œufs, le lait, la fleur d’oranger, le zeste de citron et d’orange et le sucre vanillé.
- Commencer à pétrir pour mélanger puis augmenter la vitesse en ajoutant les 2/3 de ce qui reste de farine, puis ajouter le sel.
- Pétrir à grande vitesse jusqu’à ce que la pâte commence à former une masse qui commence à se décoller de la paroi.
- Quand vous voyez sur les côtés de la cuve que la pâte commence à se décoller, ajoutez petit à petit la farine qu’il vous reste pour l’aider à se former.
- Puis couper le beurre en dés et le jeter petit à petit dans la cuve.
- Fariner le plan de travail, et y déposer la pâte.
- Replier la pâte plusieurs fois sur elle même pour essayer de former une boule.
- Placer la boule de pâte dans un bol,
- Laisser lever à température ambiante jusqu’à ce qu’elle ait doublé de volume (environ 2h30).
- Dégazer la pâte, puis la sectionner en plusieurs pâtons.
- Former chacun des pâtons en boules rondes ou ovales selon l’envie.
- Une fois formées, laisser une nouvelle fois les brioches doubler de volume (recouvertes d’un torchon propre).
- Préchauffer le four à 180/190 degrés.
- Une fois que la pâte des brioches a levé, mélanger dans un bol 3 jaunes d’oeufs délayés dans un petit peu de lait et une cuillère à soupe de sucre glace. Badigeonner ensuite les mouna.
- Saupoudrer de sucre perlé chacune des boules.
- Ouvrir la porte du four, verser un verre d’eau dans le fond du four et enfourner les brioches en position basse, pendant 20-25 minutes.
Les mouna se dégustent le mieux tièdes.

Maroc : La Harira

La Harira est une soupe marocaine qui comprend habituellement des pois chiches, des lentilles, du riz ou des nouilles, des œufs, une variété d’autres légumes et de la viande. Elle est traditionnellement servie à la fin de Kippour et s’accompagne de thé à la menthe.

Tunisie : Le boulou

Pour nos amis Tunisiens, cette recette est ce qu’on appelle un « must have » ! Qui peut imaginer une enfance tunisienne sans boulou ? Même si l’on n’est pas tunisien, tout le monde appréciera le côté croquant et le goût de noisettes et chocolat de cette délicieuse recette... Cliquez ici !

USA : Le Lukshen Kugel

Ce plat servi traditionnellement dans les familles achkénazes américaines, est en réalité une omelette de pâtes frites. Aussi facile que rapide à préparer et à servir pour les convives affamés ! 

Italie : Le poisson à la Juive 

Les Juifs italiens ont une foule de variantes de plats pour Yom Kippour. Un plat de poisson, appelé Pesce al ‘Ebraica (poisson à la Juive), est aussi souvent servi pendant les fêtes en général. La recette se cuisine avec n’importe quel poisson à chair blanche, comme le rouget ou le flétan, avec du miel, des raisins secs et des pignons.

Grèce : Soupe Avgolemono 

Composée seulement de quelques ingrédients clés (comme le bouillon de poulet, l’oeuf ou le citron), cette soupe grecque est un repas idéal pour se rassasier rapidement.

Ingrédients :

- 1,5 L de bouillon de volaille

- 100 g de riz long à cuisson rapide

- 3 œufs entiers

- 1 c. à soupe d'eau froide

- le jus d'un citron

- sel, poivre

Recette :

- Dans un bol, battre les œufs, puis ajouter le jus de citron et l’eau froide.

- Ajouter doucement une louche de bouillon chaud dans le mélange des œufs afin de le mettre à température. Renouveler cette opération encore deux fois, en mélangeant bien.

- Retirer la casserole du feu et verser ce mélange en remuant bien. Saler et poivrer selon vos goûts.

Servir immédiatement dans des bols.

Iran : Le Faloodeh Seeb

Les Juifs iraniens ne consomment pas uniquement les pommes dans le miel à Roch Hachana. Pour rompre le jeûne de Yom Kippour, ils préparent une boisson appelée faloodeh seeb, qui combine des pommes pressées avec de l’eau de rose. La boisson est rafraîchissante, apaise la soif et comme elle est aussi nourrissante elle peut suffire à rassasier. 

Allemagne : Zimtsterne cookies

On trouve les Zimtsterne, ou “étoiles de cannelle”, comme tradition de Yom Kippour. Certains les qualifient de Sternen, ou de «premières étoiles», pour rappeler qu’il faut voir les étoiles du soir avant de rompre le jeûne. Cette recette de gâteaux combine les saveurs de cannelle, d’amandes, de clous de girofle et de zestes de citron.

Ingrédients : 

Pour les biscuits :

- 300 g de poudre d’amandes (torréfiée au préalable au four à 150°C  pendant 10 min) ou un mélange avec de la poudre de noisettes

- 150 g de sucre glace

- 2 blancs d’oeufs

- 4 cuillères à café de cannelle

Pour le glaçage :

- 170 g de sucre glace

- 1 blanc d’oeuf (30 g)

- 2 gouttes de jus de citron

Recette : (préparer la pâte à biscuit la veille)

- Fouetter les blancs d’oeufs en ajoutant en deux fois le sucre glace. Ils doivent devenir lisses, brillants et former une pointe sur le fouet. 

- Ajouter en deux fois la poudre d’amande avec la cannelle et l’incorporer délicatement, jusqu’à ce que la pâte devienne homogène. 

- Étaler sur du papier cuisson, saupoudrer de sucre à 1 cm environ d’épaisseur.

- À l’aide d’un emporte pièce en forme d’étoile, mouillé avec de l’eau froide (détail important) couper la pâte en forme d’étoile. 

- Répéter l’opération avec le reste de pâtes. 

- Préparer le glaçage : mélanger tous les ingrédients de manière à obtenir une pâte brillante et fluide (presque ferme). Pour que le glaçage soit plus facile à manier on peut monter en neige les blancs d’oeufs avec le sucre. 

- À l’aide d’une petite cuillère, étaler le glaçage sur chaque biscuit. 

- Poser les biscuits sur une plaque de cuisson recouverte de papier cuisson. 

- Laisser sécher au moins 3 heures si pas toute une nuit. 

- Préchauffer le four à 150°c. Cuire une plaque à la fois, plutôt dans le bas du four, une dizaine de minutes, en faisant bien attention à ce que le glaçage ne colore pas.

Yemen : Le pain Kubana

Les pains cuits lentement, sont des aliments de base pour les familles juives yéménites en semaine et pour les repas de Chabbath. Une variante populaire pour Kippour est le pain kubana, un pain riche au beurre qui peut être servi en rouleaux individuels.

Bon jeûne à toutes !

 

Crédits Photos : Pinterest