A l'occasion de la Hiloula (jour anniversaire de décès), ce soir, de notre maître Rabbi Israel Lipkin-Salanter, l'équipe Torah-Box est heureuse de vous faire découvrir très brièvement son parcours. Celui qui parle du Tsadik de jour de sa Hiloula, celui-ci priera pour lui ! Allumez une bougie et dites "Likhvod Rabbi Israel Salanter, zékhouto taguèn 'alénou" puis priez. Que son mérite protège tout le Klal Israel, Amen !

Né à Zagher, en Lituanie, en 1810, Rabbi Israël Lipkin de Salant - plus connu sous le nom de Rabbi Israël Salanter - est un des fondateurs du mouvement du Moussar.

Très jeune, Rabbi Israël Salanter s’est distingué par sa ferveur pour l’étude, et à 10 ans, il débat déjà avec de grands érudits. Il évolua énormément dans son étude, et avant même l’âge de 13 ans, il connaissait tout le Chass (Talmud) par cœur.

Il entreprit la fondation du « Beth Moussar » de Vilna, où l’on ne s’affairait qu’à l’étude du Moussar et à la réparation des Midot (traits de caractère).

A 39 ans, il déménagea à Kaunas où il fonda une Yéchiva de laquelle sortirent de grands Talmidé ‘Hakhamim qui continuèrent son chemin de Moussar, dont le Rav Sim’ha Zissel Ziv (le Sabba de Kelem) et Rabbi Yérou’ham Leibovitch de Mir.

Rabbi Israël Salanter mourra le 25 Chevat 5643 (1883).


La "vengeance" du Rav Salanter

« Va-t-en ! Dégage de ce wagon ! », les cris furieux qui se faisaient entendre dans le wagon du train qui faisait son chemin vers Vilna sortirent Rabbi Israël Salanter des pensées dans lesquelles il était plongé. Il jeta un regard furtif autour de lui et fut surpris de découvrir qu’il était lui-même l’objet de cette attaque. Un jeune homme se tenait debout devant lui et criait : « Ferme la fenêtre ! Tu ne vois pas que cela dérange tous les autres passagers ? »

Embarrassé et honteux, Rabbi Israël Salanter  se dépêcha de fermer la fenêtre, mais cela ne calma pas l’homme qui continua à s’acharner sur lui en lui criant et l’injuriant.

Ce n’est que lorsque le train entra dans la station de Vilna et qu’une immense foule s’était regroupée sur le quai pour accueillir leur invité d’honneur que le jeune compris que le vieil homme qu’il avait blessé et attaqué durant le trajet n’était autre que le Rav Salanter en personne.

Le lendemain, le jeune homme se dépêcha de se rendre à la maison où séjournait le Rav Salanter et s’excusa profondément pour son attitude déplacée. « Que le Rav me pardonne, mais j’étais perturbé par des choses qui me pèsent, et c’est pour cela que je me suis emporté... »

« Ne t’inquiète pas, lui répondit Rabbi Israël en lui serrant la main chaleureusement, j’ai immédiatement compris que tu étais préoccupé, et je t’ai jugé favorablement. Je ne t’en ai voulu à aucun moment pour ce qu’il s’est passé... »

Le jeune homme se dirigea vers la porte de sortie, mais Rabbi Israël lui mit sa main sur son épaule. « Peux-tu me dire s’il te plait ce qui te préoccupait durant ton voyage vers Vilna ? »

« Je m’apprête à travailler en tant que Cho’hète (abatteur rituel), lui répondit le jeune homme, et je suis venu à Vilna pour obtenir des recommandations de Rabbanim connus comme quoi l’on peut s’appuyer sur ma Ché’hita (abattage). »

Sur place, Rav Salanter interrogea le jeune homme sur ses connaissances, et lorsqu’il se rendit compte qu’il devait améliorer beaucoup de choses, il fixa avec lui une étude une fois par semaine jusqu’à ce que les lois de Ché’hita lui soient entièrement claires. Il lui donna alors une recommandation enthousiaste et le laissa repartir chez lui...

Cliquez-ici pour demander une bénédiction en l'honneur du Rav Israël SALANTER