A travers des passages de Guemara et des propos de Rav Israël Salanter, ce cours montre la gravité de la haine gratuite, expliquant notamment en quoi elle peut être pire que les trois péchés capitaux (idolâtrie, adultère et meurtre) réunis.