Ya'acov Avinou fut durement éprouvé toute sa vie. Mais il faut bien comprendre que les épreuves font partie intégrante de la réussite spirituelle d'un Juif ! Il faut parvenir à accueillir les épreuves d'Hachem avec amour, et alors on pourra voir des miracles… Toutes les épreuves qu'Hachem nous envoie, sont là pour nous faire grandir, à l'instar de 'Hanna, stérile, qui a prié de si longues années pour enfanter le prophète Chmouel, ou à l'instar du Roi David qui louait Hachem même dans les difficultés. Dans la génération actuelle, les épreuves sont telles que l'on peut parfois, D.ieu nous en préserve, se sentir défaillir sous le poids des épreuves. Alors suivons le précieux conseil de David Hamélekh, dans ses Téhilim : confions notre "fardeau" à Hachem avec une Émouna Chéléma, un Bita'hon maximal en Hakadoch Baroukh Hou, et une Hichtadlout impérative mais pas démesurée ! Là, réside le secret…