Lors de l'exil d'Egypte, Par'o décrêta que les nouveaux-nés garçons devaient être jetés au Nil. Il espérait ainsi mettre fins aux jours de celui qui délivrerait les Bénei Israël. Et finalement, de nombreux bébés furent jeté au Nil, mais Moché Rabbénou, le libérateur des Bénei Israël, ne fut pas noyé. Et, plus que cela, c'est précisément la fille de Par'o, Bitya, qui le sauva des eaux! Ce passage de la Torah n'est pas seulement une histoire, mais il contient plusieurs enseignements, qui concernent non seulement le passé, mais aussi le présent et même le futur. Explication à partir d'un commentaire de Rabbi Tsadok Hacohen (et d'une explication du Ben Ich 'Haï sur un texte de Guémara concernant la bérakha de hamotsi lé'hem min haarets).