En parlant d'une mitsva énoncée dans la paracha de Ki Tissa (la mitsva de Kétorète), ce cours répond aux questions suivantes: lorsqu'on ne peut pas faire une mitsva complètement, y a-t-il un intérêt à n'en faire qu'une partie ? Pourquoi?