Dans la Paracha de DevarimMoché Rabbénou fait des réprimandes aux Bénei Israël. Il s'y prend cependant avec beaucoup de tact, leur rappelant simplement par allusion (et non explicitement) leurs erreurs passées. Pourquoi avoir choisi ce procédé, et en quoi est-il très positif ? Quels enseignements pouvons-nous en tirer ? Hachem se soucie-t-Il seulement de l'honneur du peuple juif, ou aussi de celui de chaque membre qui le compose ? En quoi l'histoire de Kamtsa et Bar Kamtsa permet-elle de répondre à cette question ? En quoi ce récit, ainsi que l'histoire de Bil'am, nous rappelle-t-il l'importance du kévod habiryoth (de l'honneur dû aux créatures) ? Réponse à ces questions à partir de propos de Rachi et du Rav Shmoulevitz, et d'un passage de Guémara.