Comme le fait remarquer le Yessod Véchorech Ha'avoda, la mitsva de "véahavta léré'akha kamokha" (d'aimer son prochain comme soi-même) peut être réalisée en tout lieux et à tout moment. Chaque fois que nous faisons à notre prochain ce que nous aimerions qu'on nous fasse (même s'il s'agit d'un acte aussi simple et aussi "banal" que celui de lui sourire), nous accomplissons une mitsva de la Torah. De nombreuses occasions de réaliser de grandes mitsvoth s'offrent donc à nous chaque jour (comme il sera montré dans ce cours à travers divers exemples, avant de parler -à partir d'un commentaire du Rambam- de l'interdit de haïr un Juif), A nous de savoir les apprécier et les exploiter !