Logo Torah-Box

Birkat Cohanim pour un Cohen en couple avec une Goya

Rédigé le Mardi 19 Juin 2018
La question de Anonyme

Bonjour Rav,

Est-ce qu’un Cohen marié ou non marié à une non-juive et ayant 2 enfants convertis au judaïsme a le droit de faire la Birkat Cohanim à la synagogue ?

Merci.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
38848 réponses

Bonjour,

Un tel Cohen ne peut pas faire la Birkat Cohanim, même si ses enfants se sont convertis.

A ce sujet, voir Choul'han ‘Aroukh, chapitre 128, Halakha 40, Binyane Tsion [Rav Yaacov Etlinger / 1798-1871], réponse 6 et Pisské Techouvot, chapitre 128, passage 82, Otsar Halakhot [Rav Avraham Friedman], volume 2, chapitre 128, Halakha 87, Bekané E’had, volume 3, pages 171-172, Michepeté Ouziel, volume 2, Yoré Déa, réponse 55, passage 4 [rapporté dans Békané E’had, volume 3, page 171], Halakha Broura, volume 6, page 481, note 100.

N.B.

Puisqu’il s’agit d’un Cohen « marié » ou vivant maritalement avec une femme non-juive, même le Rav Its’hak Yossef serait d’accord avec cette décision.

Voir Yalkout Yossef, chapitre 128, seconde partie de la note 80, page 351, passage Véraïti Bechout Binyane Tsion

En lisant la première partie de la note précitée, page 350, passage Ouma Chékatavnou Legabé Cohen Chéyi’hed Lo Nokhrit…, on pourrait croire que Rav Its’hak Yossef adopte une attitude permissive [autant que l’on peut en juger, contradiction avec la fin de la note].

Rav Ovadia Yossef traite, indirectement, de cette question dans Yabi'a Omer, volume 7, Ora’h ‘Haïm, réponse 15, passage 2.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Tsniout : un Look Nouvelle tendance

Tsniout : un Look Nouvelle tendance

Dans notre société où la femme est mise en avant pour son apparence, la Tsniout peut sembler rétrograde. Pourtant, contrairement aux idées reçues, la femme juive se doit d'être belle. A une réserve près : être belle ne se réduit pas à l'apparence.

acheter ce livre

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN