Logo Torah-Box

Choftim : pourquoi écrire "craindre" avec une autre orthographe ?

Rédigé le Lundi 7 Décembre 2020
La question de Jonathan A.

Bonsoir Kvod Harabbanim,

Dans Dévarim chapitre 19, verset 20, il est écrit "Vayirou" (ויראו) qui signifie craindre, pourtant, l’écriture est celle du verbe "voir".

Comment expliquer cela ?

Merci pour tout et Kol Touv.

La réponse de Rav Avraham GARCIA
Rav Avraham GARCIA
7942 réponses

Chalom Ouvrakha,

Vous avez tout à fait raison de dire que le mot "Yirou" avec deux Youd veut dire "craindre", alors que lorsqu'il y a un seul Youd, cela veut dire "voir", c'est d'ailleurs ce que Rachi, dans Béréchit 43-18, nous enseigne, et nous le constatons très bien du verset dans Mikets 42-35.

Et vous vous questionnez, à juste titre, sur le verset 19-20 de Dévarim.

Ce n'est pas la première fois que l'on peut constater ce genre de traduction, comme vous pouvez le remarquer dans Dévarim 17-13 et 21-21, d'où nous voyons aussi le mot "Yirou" avec un seul Youd, qui veut pourtant dire "craindre".

La réponse se trouve dans les écrits de nos Sages, qui nous font bien comprendre que ce genre de traduction est normal [voir Sanhedrin chapitre 11, Michna 4, page 89a, Chir Hachirim Rabba 4-2, Eikha Rabba 1-21, Zohar Parachat Emor 103a].

L'idée est déjà rapportée par Rachi [Parachat 'Houkat chapitre 20 ,verset 29] au nom de nos Sages dans le traité de Roch Hachana 3 et Ta'anit 9a.

Nous retrouvons encore ce genre de phénomène dans Yéch'ayahou chapitre 59, verset 19, et le Even Ezra sur place ainsi que le Métsoudat David expliquent qu'il est question de craindre et non pas de voir, bien que le mot ne comporte qu'un seul Youd.

Enfin, Rabbénou Bé'hayé [Parachat 'Houkat 21-1] nous explique que lorsqu'on voit, on craint aussitôt ! Un aveugle [spirituellement ou physiquement parlant] a moins d'occasion ou de facilité à craindre.

Kol Touv.

Lois & Récits : les 4 Jeûnes

Lois & Récits : les 4 Jeûnes

Tout pour passer des jeûnes de façon plus active. Les halakhot et les récits à connaitre pour les 4 Jeûnes du 17 Tamouz, 9 Av, Guedalia et 10 Tevet. Réflexions sur les destructions du Temple et la reconstruction du 3èùe Beth-Hamikdach.

acheter ce livre télécharger sur iTunes

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Avraham GARCIA