Aujourd'hui à Paris
05:33 : Mise des Téfilines
06:44 : Lever du soleil
13:55 : Heure de milieu du jour
21:05 : Coucher du soleil
21:55 : Tombée de la nuit

Paracha Choftim
Vendredi 21 Août 2020 à 20:36
Sortie du Chabbath à 21:43
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box

Comment lire la Méguila aux femmes ?

Rédigé le Mardi 27 Février 2018
La question de Anonyme

Bonjour,

Que faut-il savoir pour une lecture de la Méguila faite à des femmes (plus que 10 et moins que 10) à la synagogue (en général deuxième lecture) où il y a aussi quelques fois des hommes (Minyan ou pas) ?

Merci.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
21648 réponses

Bonjour,

1. L’obligation

Les femmes sont tenues d’écouter la lecture de la Méguila « au même titre » que les hommes. Choul'han ‘Aroukh, chapitre 689, Halakha 1.

2. Qui doit lire pour acquitter les femmes ?

Dans nos contrées, c’est un homme qui lit pour acquitter les femmes de leur obligation.

Voir Kaf Haïm, chapitre 689, passage 18.

Même si l’homme en question s’est acquitté de son obligation d’écouter la Méguila, il lui est possible d’acquitter les femmes de leur obligation.

S’il est impossible de trouver un homme, chaque femme lira la Méguila pour elle-même.

Une femme peut acquitter une [seule] autre femme, mais pas davantage.

Voir Kaf Ha'haïm, chapitre 689, passage 17 et Michna Broura, chapitre 689, fin du passage 7 et Cha'ar Hatsiyoune, passage 15.

3. Qui doit réciter la / les Brakhot avant la lecture ?

Si l’homme s’est déjà acquitté de son obligation : il lui est possible de réciter les Brakhot pour acquitter les femmes qui répondront Amen.

Mais, dans de nombreuses communautés, chaque femme récite ses propres Brakhot avant la lecture.

Voir Michna Broura, chapitre 692, passage 10 et chapitre 685, passage 5, Pisské Techouvot, chapitre 689, passage 5, Yalkout Yossef - Pourim [nouvelle édition - 5773], page 428.

Selon le Ben Ich ‘Haï, les femmes ne récitent aucune Brakha. Ben Ich ‘Haï, Parachat Tétsavé - Hilkhot Pourim, Halakha 1, Loua’h Dinim Ouminhagim, Ahavat Chalom, année 5778, page 299. Voir, également, Kaf Ha’haïm, chapitre 689, passage 19.

4. Quelle Brakha réciter avant la lecture ?

Dans les communautés Séfarades, la Brakha est Baroukh Ata…’Al Mikra Méguila. Yalkout Yossef - Pourim [nouvelle édition - 5773], page 443. Selon le Kaf Ha’haïm [chapitre 692, passage 26], la Brakha est : Baroukh Ata…Lichmo'a Méguila. Voir Kaf Ha’haïm, chapitre 689, passage 19, d’autres avis.

Dans les communautés Ashkénazes : en général, les femmes récitent la Brakha : Baroukh Ata … Lichmo'a Méguila. Rama, chapitre 689, Halakha 2, Michna Broura, chapitre 692, passage 11, Cha'ar Hatsiyoune, chapitre 689, passage 16, Pisské Techouvot, chapitre 689, passage 5.

Il est à noter que dans le Michna Broura, chapitre 689, fin du passage 8, la Brakha est Lichmo'a Mikra Méguila [au nom du ‘Hokhmat Adam].

Le soir, on récite trois Brakhot : 1. Lichmo’a Méguila ou ‘Al Mikra Méguila, 2. Ché’assa Nissim Laavoténou, 3. Chéhé’héyanou.

Le matin : dans les communautés Séfarades, on ne récite pas la Brakha Chéhé’héyanou.

5. Doivent-elles réciter la Brakha qui est à la suite de la lecture ?

Rav Ovadia Yossef, Mikraé Kodech-Pourim, Rav Tsvi Pessah Frank, Rav Chlomo Zalman Auerbach : si dix femmes sont présentes, il leur est possible de réciter la Brakha finale.

Voir Yalkout Yossef - Pourim [nouvelle édition - 5773], pages 428-429 et 434-436, Mikraé Kodech - Pourim, chapitre 35 [fin de la note 3], Pisské Techouvot, chapitre 692, passage 4, note 13, Chalmé Mo'èd, page 274.

Rav Elyachiv, Rav Fooks : elles ne récitent jamais la Brakha, même en présence de dix femmes.

Voir Yévakchou Mipihou, page 142, Halikhot Bat Israël, chapitre 22, Halakha 14. Il est à noter que l’avis de Rav Elyachiv est différent dans le Michna Broura, édition Dirchou, chapitre 690, passage 63, note 60 [dans cette référence, il pense qu’il est possible de réciter la Brakha finale].

Selon le Ben Ich ‘Haï, les femmes ne récitent aucune Brakha.

Voir Ben Ich ‘Haï, Parachat Tétsavé - Hilkhot Pourim, Halakha 1, Loua’h Dinim Ouminhagim, Ahavat Chalom, année 5778, page 299. Voir, également, Kaf Ha’haïm, chapitre 689, passage 19.

6. Faut-il réciter la Brakha finale si l’on est en présence d’un Minyan de 10 personnes, composé d’hommes et de femmes ?

On ne récite pas la Brakha finale en prononçant les Noms d’Hachem. Il faudra y penser sans bouger les lèvres.

D’après certains, il est possible de faire appel à deux hommes - même s’ils ont déjà été acquittés de leur obligation - pour compléter le Minyan et réciter la Brakha finale. Mais la majorité des décisionnaires ne pensent pas ainsi. Voir Pisské Techouvot, chapitre 692, passage 4, Yemé Micheté Véssim’ha [édition 5774], page 157.

Selon le ‘Hazon Ich et Rav Ovadia Yossef, il est possible de réciter la Brakha finale. Voir ‘Hazon Ich, Ora’h ‘Haïm, chapitre 155, passage 2, 'Hazon Ovadia - Pourim, page 91 [note 73], Halikhot Olam, volume 1, page 333, Michna Broura, édition Dirchou, chapitre 690, passage 63, note 60, Pisské Techouvot, chapitre 692, note 18.

Je suis à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN