Aujourd'hui à Paris
06:37 : Mise des Téfilines
07:39 : Lever du soleil
13:43 : Heure de milieu du jour
19:45 : Coucher du soleil
20:30 : Tombée de la nuit

Paracha Haazinou
Vendredi 25 Septembre 2020 à 19:23
Sortie du Chabbath à 20:26
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box
Ensemble Construisons le 1er centre d'étude et formation du Rav Kanievsky
Ensemble Construisons le 1er centre d'étude et formation du Rav Kanievsky

Comment porter un bébé Chabbath pour sa Brit Mila ?

Rédigé le Lundi 19 Novembre 2018
La question de Claudia Ruth A.

Cher Rav,

Pouvez-vous nous expliquer comment procéder avec un bébé à qui on doit faire la Brit Mila un samedi matin, s'il est impossible de le porter et que les parents habitent dans un secteur géographique qui n’a pas de 'Erouv ?

Je vous remercie par avance pour votre enseignement.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
22215 réponses

Bonjour,

1. La meilleure solution est de procéder à la Brit Mila dans la maison où se trouve le bébé. Le Mohel viendra, obligatoirement, avant Chabbath, pour y déposer tout le matériel nécessaire.

2. Si cela n’est pas envisageable, les parents dormiront avec le bébé et, si possible, les membres de la famille, dans l’endroit où se déroulera la Brit Mila.

3. Si cela n’est pas envisageable, il y a plusieurs solutions dans les écrits de nos maîtres, les décisionnaires. Elles sont rapportées dans Otsar Haberit, volume 2, pages 110-114.

La solution la plus pratique et la plus concrète est la suivante :

A. Dire à un non-juif de prendre le bébé et de l’amener, à pied, à l’endroit où se déroulera la Brit Mila. Si le non-juif prend une voiture ou utilise une poussette, il n’est pas nécessaire de l’en empêcher,

B. C’est le non-juif qui soulèvera le bébé pour le prendre. On ne le lui donnera pas entre les mains,

C. On lui demandera de ne pas s’arrêter dans la rue. Si, finalement, il s’arrête, ce n’est pas grave,

D. Il va sans dire qu’il est permis de marcher aux côtés du non-juif, en chemin vers l’endroit de la Brit Mila,

E. Lorsque le non-juif arrivera à l’endroit où se déroulera la Brit Mila, il posera le bébé sur une table.

F. On n’oubliera pas de lui donner des aliments et des confiseries.

Voir, également, Yalkout Yossef, Sova Sema’hot, volume 2, page 142, Halakha 9, Pisské Techouvot [nouvelle édition - 5775], chapitre 331, passage 15 et Michnat Yéhochou'a, chapitre 19, Halakha 10, Chmirat Chabbath Kéhilkhata [nouvelle édition 5770], chapitre 37, Halakha 13.

G. Après la Brit Mila, il est préférable que la maman reste dans l’endroit où s’est déroulée la Brit Mila. Si cela n’est vraiment pas envisageable, on procèdera comme mentionné ci-dessus [paragraphes A-D] pour amener le bébé vers la maison.

Voir Chmirat Chabbath Kéhilkhata [nouvelle édition 5770], chapitre 37, Halakha 13.

Si vous n’avez pas un non-juif à votre disposition, contactez-nous de nouveau. Voir Otsar Haberit, volume 2, pages 114, Halakha 8.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN