Aujourd'hui à Paris
06:28 : Mise des Téfilines
07:32 : Lever du soleil
12:34 : Heure de milieu du jour
17:36 : Coucher du soleil
18:22 : Tombée de la nuit

Paracha Lekh Lékha
Vendredi 30 Octobre 2020 à 17:14
Sortie du Chabbath à 18:20
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box

Coronavirus : comment prier seul à Kippour ?

Rédigé le Mercredi 23 Septembre 2020
La question de Anonyme

Bonjour Rav,

Pour une personne priant seule chez elle à Kippour, quels textes ne peuvent être lus sans Minyan ?

Quels sont les horaires de Min'ha et Né'ila ?

Dans quel livre se trouvent les Parachiot ?

Merci.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
22679 réponses

Bonjour,

1. Si le jour de Kippour, vous priez sans Minyan, il est possible de réciter toutes les prières sauf les différents Kaddich, la Kedoucha et Barékhou.

2. Bien entendu, on ne récite pas la 'Hazara de Cha'harit, Moussaf, Min'ha et de la Né'ila.

3. En ce qui concerne le passage des treize attributs de miséricorde récité dans les Seli'hot du jour de Kippour : Si l’on se trouve seul à la maison, on ne récite pas les « treize Midot Chel Ra’hamim », étant donné qu’il faut être en présence de dix hommes. Cependant, il est possible de les réciter en les chantant sur l’air des Ta’amim [signes de cantillation] de la lecture du Séfer Torah. Voir Choul'han ‘Aroukh - Ora’h ‘Haïm, chapitre 565, Halakha 5, Kaf Ha’haïm, chapitre 131, passage 23, Yé’havé Da'at, volume 1, question 47, Or Létsion, volume 2, chapitre 9, Halakha 1, Yalkout Yossef - Hilkhot Téfila, volume 2, chapitre 131, Halakha 14 et 17, Pisské Techouvot, chapitre 565, passage 5.

D’après certains décisionnaires, après le dernier mot « Vénaké », il faut poursuivre le verset jusqu’aux mots « Vé’al Ribé’im » [Chémot, chapitre 34, verset 7] inclus, afin de bien prouver que l’on ne récite pas une prière, mais que l’on cite un verset en tant qu’étude. Voir Michna Broura, édition Dirchou, chapitre 565, note 14 et les références rapportées par Kaf Ha’haïm, chapitre 131, passage 23. Selon Rav Its’hak Yossef, cela n’est pas nécessaire. Voir Yalkout Yossef - Hilkhot Téfila, volume 2, page 405, Halakha 17 et note 17.

4. Les passages en araméen : Selon le Michna Broura et Rav Ovadia Yossef, on ne récite pas les passages en araméen. Voir Michna Broura, chapitre 101, passage 19 et chapitre 581, passage 4, Yé'havé Da'at, volume 3, question 43 et Yabia Omer, volume 1, Ora’h ‘Haïm, question 35. Selon le Ben Ich ‘Haï, le Kaf Ha’haïm, Rav Bentsion Abba-Chaoul, Rav Meïr Mazouz, cela est absolument permis. Voir Or Létsion, volume 4, chapitre 1, Kaf Ha’haïm, chapitre 581, passage 26, Bayit Nééman [Rav Meïr Mazouz], feuillet numéro 29 - 14 Eloul 5776, Torah Lichma, question 49, Ben Yéhoyada sur Talmud Sota 33a.

5. Il est vrai que certaines parties de la Téfila ne peuvent être récitées qu'en présence de dix personnes, mais en ce qui concerne la Kédoucha du "Yotser", cela n'est pas indispensable et il est possible de les réciter même si l'on ne fait pas partie d'un Minyan. Cependant, comme cela est mentionné dans le Choul'han 'Aroukh, chapitre 59, Halakha 3, en ce qui concerne la Kédoucha du "Yotser", si l'on n'est pas en présence du Minyan, il faut la réciter en chantant les versets "Kadoch Kadoch Kadoch Hachem..." et "Baroukh Kévod Hachem Mimékomo" sur l'air des accents toniques - Ta'amim. Si l'on ne connait pas l'air des accents toniques, il est possible de réciter les versets en question sur l'air chanté lorsque l'on étudie. L'essentiel étant de ne pas avoir l'air de les réciter en tant que prière. Voir Iguérot Moché, Yoré Déa, volume 3, fin de la question 21.

6. En général, il faut prévoir une heure pour Min'ha et une heure pour la Né'ila. Il faut terminer ces deux prières avant l'heure de la Chki'a. Donc, il faut les commencer deux heures avant l'heure de la Chki'a. Pour l'heure de la Chki'a à l'endroit où vous résidez, cliquez sur le lien suivant : https://www.torah-box.com/calendrier/

Ensuite, personnalisez le calendrier pour la ville où vous résidez. Dans le cadre du jour de Kippour, cliquez sur "10 Tichri" - l'heure du coucher du soleil - La Chki'a, apparaîtra alors.

7. La lecture du matin : Vayikra, chapitre 16, verset 1 jusqu'à verset 34. La lecture de l'après-midi : Vayikra, chapitre 18, verset 1 jusqu'à verset 30.

Après la lecture du matin et de l'après-midi, on lit une Haftara. Elle figure dans les livres de prières de Kippour.

8. Pour la sonnerie du Chofar à la fin du jeûne : il est absolument permis de manger même si l'on a pas écouté la sonnerie de la fin du jeûne. Voir :

https://www.torah-box.com/question/ecouter-le-chofar-a-la-fin-de-kippour-obligatoire_55649.html

9. On n'oubliera pas de prier 'Arvit et de réciter la Birkat Halévana.

10. Il faudra réciter la Havdala sans Béssamim et la Brakha sur une bougie allumée depuis la veille de Kippour. Si l'on n'a pas une telle bougie, on ne récite pas la Brakha. Voir Choul'han 'Aroukh, chapitre 624, Halakha 4.

11. Pour d'autres détails concernant celui qui prie sans Minyan, cliquez sur le lien suivant :

https://www.torah-box.com/question/prier-sans-minyan-ce-qu-il-faut-savoir_54060.html

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN