Aujourd'hui à Paris
07:18 : Mise des Téfilines
08:28 : Lever du soleil
12:41 : Heure de milieu du jour
16:54 : Coucher du soleil
17:45 : Tombée de la nuit

Paracha Vayéchev
Vendredi 11 Décembre 2020 à 16:35
Sortie du Chabbath à 17:48

Hiloulot du jour
Rabbi 'Haï Taïeb
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box

Coronavirus : comment Rabbi 'Haïm peut-il ordonner d'aller contre le gouvernement ?

Rédigé le Mardi 20 Octobre 2020
La question de Jonathan B.

Bonjour,

Récemment, je m’interpelle sur un sujet assez brûlant en Erets Israël.

Comment est-ce possible que Rav Kanievsky puisse demander aux étudiants de Yéchivot de ne pas respecter les mesures du gouvernement et de rouvrir les centres d’étude au péril de nos vies. N’est-ce pas totalement contraire à nos valeurs ?

Surtout que la parole du "Sar Hatorah" (Prince de la Torah) est suivie par des milliers de personnes et que cela va entraîner à coup sûr un immense 'Hilloul Hachem (profanation du Nom Divin), D.ieu préserve.

Qui plus est, comment Rav Edelstein (Roch Yéchiva de Poniovitz) approuve totalement les mesures du gouvernement, nous laissant perdus et ne sachant pas vers qui se référer.

Merci de votre retour et qu’Hachem bénisse Torah-Box.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
23223 réponses

Très cher Jonathan, bonjour,

La position du Rav 'Haïm Kaniewski ainsi que celle du Rav Gershon Edelsteïn sont, toutes les deux, défendables et soutenables, mais, étant donné que nous sommes des poussières face à ces deux géants, nous ne sommes pas en mesure de trancher. Pratiquement, chacun doit suivre les directives de son Rav personnel.

Mettons les choses au clair :

1. Il est vrai que nous avons l’obligation de prendre soin de notre santé, comme vous pouvez vous en apercevoir en cliquant sur le lien ci-dessous. Il n’y a aucun doute à ce sujet.

https://www.torah-box.com/question/source-de-la-mitsva-de-faire-attention-a-sa-sante_56721.html

2. Nous avons l’obligation de suivre à la lettre les mesures prises par le ministère de la santé. Le respect de ces mesures est une obligation incontournable, que ce soit du point de vue de la Halakha ou du point de vue de la responsabilité civique.

3. Nous avons, également, l’obligation de suivre à la lettre les recommandations formulées par les Grands de la génération. Voir Talmud Horayot 4a, Diné Israël, volume 3, pages 31-60, Torah Chébé’al Pé, volume 12, pages 49-57, volume 20, pages 108-128.

4. En ce qui concerne l’ouverture des établissements où les enfants étudient la Torah [Talmoudé Torah], etc. :

Apparemment, il y a une divergence d’opinion à ce sujet.

Alors que Rav Gershon Edelsteïn recommande de respecter, à la lettre, les recommandations du gouvernement, Rav ‘Haïm Kaniewski ne tient pas compte de la mesure en question et demande aux directeurs d’ouvrir les portes de leur établissement.

Explications :

La démarche de Rav ‘Haïm Kaniewski n’est pas sans précédent. Elle n’est pas une nouveauté et elle ne relève pas du jamais-vu.

Il y a plus de 2300 années, un autre grand Tsadik eut une démarche semblable qui allait, « apparemment », mettre en danger la vie de tout le peuple juif.

Il s’agit de Mordékhaï Hatsadik qui refusa de se prosterner face à Haman alors que LES GRANDS DE L’ÉPOQUE l’accusaient de mettre en danger la vie de tout le peuple.

Rempli de colère, Haman décida d’anéantir « tous les juifs, jeunes et vieux, enfants et femmes, en un seul jour ». Méguilat Esther, chapitre 3, verset 13.

Mais Mordékhaï ne tînt pas compte de tous les avertissements, « Ni il ne s’agenouillait, ni il ne se prosternait devant Haman», « Ni il ne se levait, ni il ne bougeait devant lui ». Méguilat Esther, chapitre 3, verset 2 et chapitre 5, verset 9.

Face à l’étonnement de son entourage, il répondit :

Pensez-vous vraiment que Haman soit celui que l’on doit craindre ? Ne pensez-vous pas que nous soyons en danger suite à la participation de nos frères au festin d’A’hachvéroch et suite à la transgression d’autres fautes ? Voir Talmud Méguila 12a.

Rav Nathan Scherman écrit : « La simple logique proclamait bien haut que Mordékhaï avait tort ! Mais cette simple logique se révéla fausse [comme on le sait bien], Mordékhaï avait raison ! »

Rav ‘Haïm Kaniewski n’est pas un rêveur, c’est un ‘Hakham, un visionnaire, il possède l’intuition de l’avenir. Voir Pirké Avot, chapitre 2, Michna 9 et Talmud, Tamid 32a.

Rav ‘Haïm Kaniewski a eu vent des dommages causés durant ces quelques mois d’épidémie : des centaines de jeunes garçons et de jeunes filles ont quitté le chemin de la Torah et se trouvent non loin du fond de l’abîme. Il pense que ce n’est certainement pas en empêchant d’étudier la Torah que la situation va s’améliorer. Bien au contraire.

Rabbi Akiva, également, il y a plus de 1900 années, rassembla des milliers d’élèves en public alors que l’épée des romains planait au dessus de la tête de tous, et lorsque le grand Sage, Papouss Ben Yéhouda, lui fit part de son étonnement, il s’exclama en disant : « Si nous avons des raisons de craindre le pire alors que nous étudions la Torah - notre vie - que serait-ce si nous cessions de l’étudier ? ». Voir Talmud Brakhot 61b.

« Donald Trump, le président des Etats-Unis l’a bien compris, il est grand temps que le gouvernement israélien le comprenne, également. » Rav Mordekhaï Neugershal.

D’autre part, l’analyse de certaines mesures prises par le gouvernement laisse apparaître des injustices, des aberrations ou des « logiques illogiques », d’ailleurs, dénoncées par un grand nombre.

Le problème de 'Hilloul Hachem mentionné dans votre question n'est pas pris en considération par Rav 'Haïm Kaniewski, car lorsqu'il s'agit du respect revenant à Hachem et à Sa Torah [risquant d'être mis en péril], les marques d'honneurs accordées aux autorités rabbiniques ne sont plus à distribuer, et à plus forte raison lorsqu'il ne s'agit pas d'autorités rabbiniques. Voir Talmud Brakhot 19b, Talmud Erouvin 63a, Talmud Sanhédrin 82a, Rambam, Hilkhot Talmoud Torah, chapitre 5, Halakha 3, Choul'han 'Aroukh - Yoré Déa, chapitre 242, Halakha 11.

Il est à noter que dans les milieux non religieux, les jeunes ont accès à toutes les nouvelles technologies leur permettant de "parfaire" leurs connaissances et de poursuivre leurs études. Ce n'est absolument pas le cas dans les milieux religieux où grâce à D., ces possibilités ne leur sont pas offertes. Donc, imaginez l'atmosphère régnant dans une maison où se trouvent des enfants de tout âge, allant sans but dans toutes les directions.

Tout n’a pas été dit à ce sujet.

Conclusion :

La position du Rav 'Haïm Kaniewski ainsi que celle du Rav Gershon Edelsteïn sont, toutes les deux, défendables et soutenables, mais, étant donné que nous sommes des poussières face à ces deux géants, nous ne sommes pas en mesure de trancher. Pratiquement, chacun doit suivre les directives de son Rav personnel.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN