Aujourd'hui à Paris
07:16 : Mise des Téfilines
08:26 : Lever du soleil
12:41 : Heure de milieu du jour
16:55 : Coucher du soleil
17:46 : Tombée de la nuit

Paracha Vayichla'h
Vendredi 4 Décembre 2020 à 16:36
Sortie du Chabbath à 17:49

Hiloulot du jour
Rav Yossef Yozel Horowitz (Novardok)
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box

Daf Hayomi & le coronavirus

Rédigé le Lundi 9 Mars 2020
La question de Anonyme

Bonjour Torah-Box,

Dans Brakhot 62b, on parle d’épidémie et d’une solution.

J’ai étudié le passage, mais je n’ai pas tout compris, je trouve cela assez surprenant étant donné le contexte actuel.

Qu'en pensez-vous ?

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
23206 réponses

Bonjour,

Voici un résumé du passage du Talmud que vous mentionnez dans votre question.

La Torah nous apprend qu’il est interdit de compter les Bné Israël d’une manière habituelle.

Le décompte entraîne l’épidémie, nous disent nos Sages, les ‘Hakhamim, car cela permet au ‘Ayin Hara’ [mauvais œil] de frapper sans pitié.

Voir Rachi sur Chémot, chapitre 30, verset 12.

Chacun doit apporter une pièce dont la somme totale permettra de déterminer le nombre de personnes.

Dans le désert, par exemple, la somme des pièces ayant permis le décompte ont été destinées à la construction du Michkan.

Ce mode de décompte est à utiliser pour toutes les générations à venir, et pas uniquement à l’époque du désert.

Le roi David croyait que c’était uniquement un moyen de dénombrement pour l’époque du désert.

Il transgressa donc cette interdiction [et n’utilisa pas des pièces pour le décompte] et cela entraîna une épidémie ayant causé la mort d’une partie du peuple.

Selon le Ramban [Devarim 1, verset 3], il n’est pas possible d’affirmer que le roi David ait fait une erreur si grave et qu’il ait ignoré le sens d’un passage de la Torah. Son erreur fut donc le dénombrement lui-même : il n’avait aucune raison valable de l’entreprendre.

Voir Le ‘Houmach, édition Edmond J. Safra, page 518.

Le Talmud Brakhot 62b, nous dit que la faute de David fut possible car il se prononça à propos d’Hachem avec un manque de respect.

Le Talmud poursuit en disant que, durant l’épidémie, Hachem eut pitié de Ses enfants et, grâce aux différents mérites mentionnés, elle cessa.

Les différents avis sont :

La mort de Avichay qui était un grand érudit en Torah et un grand Tsadik - Il faisait le poids contre tous ceux qui devaient mourir,

Le mérite d’Its’hak Avinou lors de la ‘Akéda,

Le mérite des pièces données lors de la construction du Michkan,

Le mérite du Beth Hamikdach.

Il ne nous reste plus qu’à suivre le chemin tracé par nos Sages, les ‘Hakhamim, et s’investir corps et âme dans l’étude de la Torah et l’accomplissement des Mitsvot, sans la moindre faille, afin d’être épargné des pires maux et de mériter la bonne santé, la joie et la Brakha.

Bien entendu, on évitera toutes les conduites risquant d’entraîner le ‘Ayin Hara’ et, comme nous le dit Rav ‘Haïm Kaniewski, on implore la miséricorde Divine en prouvant à Hachem que l’on fait tous les efforts pour accomplir les Mitsvot de la meilleure manière possible.

A ce sujet, voir :

http://www.torah-box.com/question/qu-est-ce-qui-rallonge-la-vie_15944.html

https://www.torah-box.com/question/segoula-du-plomb-contre-l-ayin-hara-fiable_3484.html

http://www.torah-box.com/question/qui-aller-voir-pour-enlever-l-ayin-hara_16911.html

http://www.torah-box.com/question/diverses-segoulot-contre-l-ayin-hara-fiables_14064.html

http://www.torah-box.com/question/le-role-d-hachem-dans-l-ayin-hara_9247.html

https://www.torah-box.com/question/le-fil-rouge-du-kotel_5173.html

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN