Aujourd'hui à Paris
06:30 : Mise des Téfilines
07:33 : Lever du soleil
12:34 : Heure de milieu du jour
17:34 : Coucher du soleil
18:20 : Tombée de la nuit

Paracha Lekh Lékha
Vendredi 30 Octobre 2020 à 17:14
Sortie du Chabbath à 18:20

Hiloulot du jour
Ra'hel Iménou (Notre Matriarche Rachel)
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box

Dire "Bli 'Ayin Hara" protège du 'Ayin Hara' ?

Rédigé le Jeudi 20 Août 2020
La question de Moché T.

Chalom cher Rav,

Dire "Bli 'Ayin Hara", "Hamssa", etc. protège-t-il du 'Ayin Hara' ?

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
22679 réponses

Bonjour,

L’expression « Bli ‘Ayin Hara’ » est une prière. Donc, si rien ne l’empêche, elle sera exaucée.

La Ségoula du ‘Hamssa est mentionnée dans les écrits de nos maîtres. Voir l’ouvrage du Rav Moché Yagoudayov - ‘Ayin Hara', pages 322-324.

Il est à noter que cette Ségoula ou toutes les autres [voir liens à la fin de cette réponse] ne peuvent être bénéfiques que si l’on fait les efforts d’accomplir les Mitsvot et d’étudier la Torah pour parfaire ses connaissances.

Celui ou celle qui met toute sa confiance dans ces Ségoulot sans s’efforcer de bien réciter les Brakhot avant et après la consommation de chaque aliment, sans étudier les lois du Chabbath, de la pureté familiale, et de la Cacheroute, etc., ne possèdera pas les armes pour lutter contre les effets néfastes du ‘Ayin Hara'.

Assez souvent, la personne, elle-même, peut être à l'origine du 'Ayin Hara' qui la touche : essentiellement par un comportement pas suffisamment modeste.

Plus le niveau spirituel de la personne est élevé [étude de la Torah, accomplissement des Mitsvot d'une manière scrupuleuse], moins le 'Ayin Hara' aura d'emprise sur elle.

Plusieurs exemples sont rapportés dans le Talmud et le Choul'han 'Aroukh à propos de ce sujet :

Talmud Brakhot 55b, Talmud Erouvin 64a-b, Talmud Baba Métsia 84a, Talmud 'Houlin 7b, Choul'han 'Aroukh Ora'h 'Haïm, chapitre 141, Halakha 6, Choul'han 'Aroukh Ora'h 'Haïm, chapitre 303, Halakha 15, Choul'han 'Aroukh Ora'h 'Haïm, chapitre 305, Halakha 11, Choul'han 'Aroukh Even Haézer, chapitre 62, Halakha 3, Choul'han 'Aroukh Yoré Déa, chapitre 198, Halakha 48.

Dans cette dernière référence, il s'agit des femmes qui se rendent au Mikvé. D'après certains décisionnaires, elles ne doivent pas y aller au vu et au su de l'entourage afin que le 'Ayin Hara' n'ait pas d'emprise. Cette explication tire son origine dans le Talmud Nidda 66a.

1. Quiconque désire la vie, qu’il étudie la Torah selon ses disponibilités. Voir Michlé, chapitre 3, verset 18.

2. Quiconque désire la longévité, qu’il se lève, tous les matins pour prier Cha’harit avec Minyan et qu’il prie Min’ha et Arvit au Beth Haknesset.

Voir Yalkout Chimoni, Parachat Ekev, passage 871, Yalkout Chimoni sur Michlé, passage 943, Maharal dans Nétivot Olam, Nétiv Ha’avoda, chapitre 5.

3. Quiconque désire la bonne santé, qu’il s’efforce, dans la mesure du possible, d’accomplir toutes les Mitsvot. Voir Chémot, chapitre 15, verset 26 et Dévarim, chapitre 7, verset 15.

4. Quiconque désire la richesse, qu’il récite le Birkat Hamazone après avoir consommé du pain et qu’il fasse Nétilat Yadaïm conformément aux exigences de la Halakha.

Voir Dévarim, chapitre 7, verset 13, Téhilim 37, verset 25, Choul'han ‘Aroukh - Ora’h ‘Haïm, chapitre 158, Halakha 9-10.

5. Quiconque désire la joie, qu'il s'efforce - dans la mesure du possible - d'étudier la Torah. Voir Téhilim 19, verset 9.

Voici quelques Mitsvot [certaines sont réservées aux hommes], mentionnées dans les écrits de nos maîtres, empêchant plus particulièrement, le 'Ayin Hara' d'avoir une emprise sur la personne :

1. Le port du Talith Katan et du Talith Gadol. Voir 'Hida dans Dévach Léfi, Ma'arekhet Tsadé, passage 27.

2. La Tsédaka donnée conformément à la Halakha. Voir Biour Hagra sur Michlé chapitre 10, verset 2, Abarbanel au début de la Parachat Ki Tissa et Yabets dans Chéélat Yabets, volume 1, question 6.

3. La Mitsva de lire le Chéma'. Voir Keren Ora sur Talmud Sota 46b.

4. Ne pas porter son regard sur des femmes interdites. Voir Rabbi Tsadok Hacohen de Loublin dans Peri Tsaddik sur Parachat Kédochim, passage 12.

5. Rendre service aux autres. Voir Mikhtav Mééliyahou, volume 4, dans le Kountrass Ha'hessed.

6. Lire fréquemment le Téhilim 121. Voir fin du livre Raziel Hamalakh.

7. La prière.

8. Dire et ressentir profondément la véracité du verset 35 du chapitre 4 dans Dévarim : Ène 'Od Milévado.

9. Le respect des lois du Chabbath.

10. Faire, correctement, la Nétilat Yadaïm avant de consommer un repas de pain.

Il y a, encore, de nombreuses connaissances à acquérir, mais dans le cadre de ce forum, je pense que cela est suffisant. Pour d'autres détails, cliquez sur les liens suivants :

http://www.torah-box.com/question/qu-est-ce-qui-rallonge-la-vie_15944.html

https://www.torah-box.com/question/bruler-du-prour-contre-l-ayin-hara_20739.html

https://www.torah-box.com/question/qui-aller-voir-pour-enlever-l-ayin-hara_16911.html

https://www.torah-box.com/question/afficher-ce-que-l-on-a-attire-le-mauvais-oeil_13235.html

https://www.torah-box.com/question/segoula-du-plomb-contre-l-ayin-hara-fiable_3484.html

https://www.torah-box.com/question/le-role-d-hachem-dans-l-ayin-hara_9247.html

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN