Aujourd'hui à Paris
06:53 : Mise des Téfilines
07:59 : Lever du soleil
12:35 : Heure de milieu du jour
17:10 : Coucher du soleil
17:59 : Tombée de la nuit

Paracha Vayéra
Vendredi 15 Novembre 2019 à 16:52
Sortie du Chabbath à 18:01

Afficher le calendrier
Logo Torah-Box
Projet dédié par un généreux donateur

Disposition des 12 pains de proposition

Rédigé le Mardi 14 Juin 2016
La question de Marc C.

Bonjour Rav,

J'ai eu plusieurs versions de la disposition des 12 pains de proposition.

Quelle est la vôtre, et quelle était la finalité de ces pains, rapport à l'espace, astrologie ou rapport au temps ?

Merci pour votre réponse.

La réponse de Rav Avraham GARCIA
Rav Avraham GARCIA
4460 réponses

Chalom Ouvrakha,

Il y a plusieurs coutumes, mais la plus répandue est celle qui est rapportée dans le livre Pri Ets 'Haïm (Cha'ar Hachabbath chapitre 17), à savoir comme un Ségol dressé. Cette version est aussi rapportée et dessinée par le Ben Ich 'Haï Parachat Vayéra 15, et son élève le Kaf Ha'haïm (262 Sé'if Katan 2). Voir aussi Béèr Hétèv 274, Sé'if Katan 2.

Selon certains, celui qui n'a pas un haut niveau spirituel ne doit pas s'appliquer à cette position (Elya Rabba), mais cet avis a été réfuté (Cha'aré Téchouva sur place).

Quant à la raison de ces pains, il y en a plusieurs, mais cela frôle la Kabbale et on a du mal à bien comprendre la profondeur des écrits saints à ce sujet, mais nous allons donner un bref aperçu de ce qui a été écrit à ce sujet.

Par rapport à l'astrologie (comme vous le faites si bien remarquer), cette explication a été donnée par le Tour dans la Parachat Emor, car il y a 12 astres. Et le Imré No'am sur place rajoute que cela veut dire que la Parnassa ne vient pas des astres mais d'Hachem, en utilisant comme intermédiaire les astres.

On peut relier cette idée avec les écrits du Rav 'Haïm Vital dans le Cha'ar Hakavanot ('Erèkh Chabbath - 'Inyan Hachoul'han), comme quoi ces 12 pains sont représentatifs des 12 pains que l'on posait sur la table du Beth Hamikadach. C'est-à-dire (explication personnelle) que, de même qu'à l'époque du Beth Hamikdach on proclamait que la Parnassa venait d'Hachem, ainsi, le Chabbath, nous proclamons la même chose.

Néanmoins, le Rambam (Moré Névoukhim, tome 3, chapitre 45) a tenté d'expliquer toutes les activités des offrandes au Beth Hamikdach, et, curieusement, lorsqu'il doit expliquer le "Lé'hèm Hapanim", il choisit le silence, en écrivant "je ne connais pas la raison et je n'ai pas encore trouvé une explication". D'ailleurs, le Radbaz, dans son livre Metsoudat David, s'étonne du fait que le Rambam n'ait pas expliqué comme idée centrale dans ce même chapitre que cela est fait pour proclamer que l'abondance vient d'Hachem.

Cela est aussi certainement lié à l'explication que ces 12 pains sont au nombre de 12 par rapport au temps (comme vous le faites aussi bien remarquer). Dans le livre Chalom Rav, il est rapporté qu'il y a six jours avant Chabbath, et six autres après Chabbath, et la Brakha résidera dans ces jours par rapport au Chabbath (voir aussi Sfat Emet Parachat Emor sur le verset "Vénikdachti" de l'année 1887). Voir Likouté Maharil du Rav Yéhouda Leib (élève du Rav Elimélèkh de lijence) dans Parachat Vayélèkh, au nom du Zohar Parachat Yitro, page 88.

Rabbénou Bé'hayé (Parachat Emor note 8) explique que c'est par rapport aux 12 anges célestes qui sont autour du trône royal.

Le Rav Tsadok Hacohen, dans son livre Pri Tsadik (Parachat Emor note 11), nous explique que c'est par rapport aux 12 tribus. D'ailleurs, pendant Pessa'h, nous chantons "12 Mi Yodé'a ? 12 Chivtaya" (les douze tribus). On retrouve une idée semblable dans le Midrach Talpiot, qui nous écrit que Chabbath est mentionné 12 fois dans la Torah, et cela est par rapport aux 12 tribus.

Enfin, dans les livres saints, il est écrit que cela est par rapport aux 12 formules possibles de faire mention du nom d'Hachem (Chem Havaya). Voir dans le livre du Rav Weinberg "Knesset Israël". On retrouve une approche semblable dans le livre "Beth Israël" du Rav Israël Tvissig zal. Voir aussi Rachi Kiddouchin 71a.

Je voudrais conclure avec les paroles du 'Hozé de Louvlin rapportées dans le livre 'Hamicha Maamarot de l'Admour de Mounkatch dans la Parachat Terouma, qui nous explique que la Torah a écrit au sujet du Lé'hèm Hapanim (Parachat Terouma 25-30) "Léfanay Tamid" ("devant moi à tout jamais"); cela est pour nous faire une allusion que, même si le Beth Hamikdach a été détruit, nous devons réaliser la pose des douze pains sur la table du Chabbath.

En espérant avoir répondu à vos questions.

Kol Touv.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Avraham GARCIA
Projet dédié par un généreux donateur