Aujourd'hui à Paris
07:25 : Mise des Téfilines
08:31 : Lever du soleil
13:03 : Heure de milieu du jour
17:34 : Coucher du soleil
18:23 : Tombée de la nuit

Paracha Vaéra
Vendredi 24 Janvier 2020 à 17:16
Sortie du Chabbath à 18:27


Hiloulot du jour
Rav Chimchon Raphaël Hirsch
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box
Projet dédié par un généreux donateur

En quelle langue ont été écrites les Lou'hot ?

Rédigé le Samedi 16 Juillet 2016
La question de Fidel G.

Chalom Rav,

Je souhaiterais savoir en quelle langue ont été écrites les tables des lois remises à Moché au mont Sinaï ? Est-ce le même hébreu qu'à l'heure actuelle ?

Par la même occasion, pouvez-vous me dire, concernant notre Sainte Torah, quelle écriture a été utilisé dès la première lettre à son origine ?

Un cordial Chalom.

La réponse de Rav Avraham GARCIA
Rav Avraham GARCIA
4543 réponses

Chalom Ouvrakha,

La réponse à votre question se trouve dans le traité Sanhédrin 21b, où nos Sages nous enseignent que la Torah fut donnée avec une écriture "Ivri" et en langue sainte (Lachone Hakodech). Plus loin, le Talmud demande des précisions sur la nature de l'écriture "Ivri", et le Talmud répond que c'est une écriture "Livonaa".

Les commentateurs se sont penchés sur le sujet pour expliquer ce mot "Livonaa", et les explications sont innombrables, mais, ce qui est évident, c'est que ce n'est pas la forme de lettres que nous connaissons à présent (Achourite), car cette forme fut instaurée par Ezra plus tard.

Nous allons être brefs en transmettant les explications de ce passage talmudique, ce qui répondra à votre question.

- Première explication de Rachi, Tossafot, Maharcha sur place, Rav Chrira Gaon dans les responsas Siman 358, et le Maaram Elchakar 74, Séfer Ha'ikarim 3, page 118 : il s'agit d'une autre écriture que celle que nous connaissons, qui date de l'époque d'Avraham Avinou. On retrouve un appuie pour cette explication dans le Talmud Yérouchalmi Méguila chapitre 1-9. Et la Torah ainsi que les tables ont été écrites avec cette écriture jusqu'à l'époque d'Ezra.

- Deuxième explication du Ritba dans le traité Méguila 2b qui nous explique que le Séfer Torah qui fut écrit par Moché Rabbénou était en lettre Achourite (l'écriture actuelle que nous connaissons), mais les autres Sifré Torah qui ont été transmis aux douze tribus étaient écrits en "Ivri". Nous retrouvons la même explication dans les Drachot du Iben Chouiv (élève du Rachba), Parachat Chela'h Lékha, et dans le Ein Ya'acov Méguila 3a, au nom du Ri Haviv.

- Troisième explication du Maharal de Prague (Tiférèt Israël chapitre 64) qui nous enseigne que les tables de la loi étaient écrites en Achourite, mais les Sifré Torah qui ont été rédigés par Moché Rabbénou étaient tous écrits en "Ivri".

- Quatrième et dernière hypothèse, celle du Radbaz tome 3-442, qui consiste à dire que les premières tables de la loi étaient écrites en Achourite, mais les deuxièmes tables de la loi furent écrites en "Ivri".

Quoi qu'il en soit, une fois qu'Ezra a établit l'écriture Achourite, on ne peut plus écrire le Séfer Torah ou la Mézouza en écriture "Ivri", comme nous l'enseigne la Massékhèt Mézouza chapitre 1-4.

Si vous désirez voir les formes de ces lettres "Ivri", vous les trouverez dans le livre Torah Chléma, du Rav Ména'hem Mendel Cacher, tome 8 (29), chapitre 13, page 50.

Kol Touv.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Avraham GARCIA
Projet dédié par un généreux donateur